Nouvelles du ciel

Deux nouvelles du ciel pour ce printemps 2018 en provenance de l’institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCC) qui les explicite dans sa lettre mensuelle :

  • l’équinoxe de printemps le 20 mars
  • le passage à l’heure d’été le 25 mars
Les différentes saisons – © AstroRennes

Continuer la lecture de « Nouvelles du ciel »

Nicole Reine Lepaute, mathématicienne et astronome

Comme je l’écrivais il y a peu, Nicole Reine Lepaute mérite un petit hommage à l’occasion des 230 ans de sa disparition. Alors qu’elle ne fait pas partie de la liste des commémorations officielles, j’apporte ma modeste contribution à la perpétuation de son souvenir.

Nicole Reine Lepaute – source Wikipedia

Continuer la lecture de « Nicole Reine Lepaute, mathématicienne et astronome »

2018, l’année des lunes bleues

Je reçois chaque mois la lettre d’informations de l’IMCCE, institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides que j’ai déjà eu l’occasion de citer à plusieurs reprises. Cet institut dépend de l’Observatoire de Paris et publie régulièrement toutes une série d’informations astronomiques (les éphémérides), sous l’égide du Bureau des Longitudes.

Pour 2018, l’IMCCE nous informe que c’est une « année à lunes bleues ». J’ignorais tout du sujet, mais j’en sais maintenant beaucoup plus :  Continuer la lecture de « 2018, l’année des lunes bleues »

Comment ventiler un terrain de basket

Ces américains sont vraiment les plus forts. Ils ont trouvé un moyen pour ventiler les terrains de basket.

Vous l’avez compris, il s’agit à nouveau de ce que j’appelle une comparaison à la con, destinée sans doute à parler aux ignares de la sonde spatiale Juno qui flirte actuellement avec Jupiter. M’est avis que ceux qui ont pour seul horizon un terrain de basket ou de foot en ont peu à cirer de Juno, de Jupiter ou de l’exploration spatiale d’une manière générale.

Mais je ne voudrais être en reste et je vous propose une autre comparaison en complément :

Juno_Mission_to_Jupiter_(2010_Artist's_Concept)
Par NASA/JPL — Domaine public

Au cas où vous seriez perdu, il s’agit de comparer la taille de Juno à celle d’un poster de Jupiter collé sur le mur du fond du hangar de la NASA.

Google mérite une baffe

Nota : Je publie cet article « Google mérite une baffe » entre autres pour voir comment il sera référencé par Google (en plus, je mets cette phrase en premier comme ça les mots essentiels sont dans le premier paragraphe).

Sinon, j’ai une bonne matière à vous faire partager au sujet de Google, plus exactement sur Google Earth et Google Maps.

Screen Shot 2016-06-17 at 12.41.39 PM
© Google (mérite une baffe)

Continuer la lecture de « Google mérite une baffe »

Programme Copernicus : lancement de Sentinel 1B

Article relayé depuis GéoInformations, l’espace interministériel de l’information géographique :

Lundi 25 avril 2016 : depuis Kourou, une fusée Soyouz a placé en orbite le satellite Sentinel 1B qui rejoint ainsi les trois premiers satellites du programme européen Copernicus.

Unknown

Source : Programme Copernicus : lancement de Sentinel 1B – GéoInformations – Espace interministériel de l’information géographique

Petit supplément gratuit en couleur avec la caméra, le reportage d’Euronews sur Sentinel 1B :

Observatoire du Maïdo: un œil sur l’atmosphère | CNRS Le journal

A La Réunion, l’observatoire du Maïdo ausculte l’atmosphère depuis 2013. Grâce à ses lidars, il en analyse la composition en gaz et particules. Une mission capitale à l’heure du changement climatique.

Source : Observatoire du Maïdo: un œil sur l’atmosphère | CNRS Le journal

La première photo complète de la Terre depuis 1972 (enfin presque …)

La première photo complète de la Terre depuis 1972

Source : La première photo complète de la Terre depuis 1972 | Big Browser

Précisions : depuis ce communiqué un peu prématuré, la NASA a reconnu que d’autres satellites avaient envoyé des photos complètes de notre planète.

Bon ! ça n’enlève rien à la beauté des images de DSCOVR et au fait qu’elle montreront toujours la « pleine » Terre entièrement éclairée par le soleil. En effet, le satellite est positionné au point de Lagrange L1 situé à 1,5 millions de kilomètres de la terre en direction du soleil. Dans cette position, le satellite reste fixe par rapport à la Terre et au Soleil, ce qui est parfait pour des missions d’observation.