Trois musées et deux expositions

Escapade flamande : direction le nord (au-delà du mur) non pas pour affronter les sauvageons mais plutôt pour aller à la rencontre d’un grand et mystérieux artiste dont on célèbre cette année les 500 ans de la disparition : Jheronimus van Aken dit Jérôme Bosch ou encore Jheronimus Bosch.

IMI_6112

Principales étapes :

  • Hertogenbosch (en français Bois-le-Duc) dans le Brabant-Septentrional des Pays-Bas  : exposition Bosch au Noordbrabants Museum, visite de la ville et du JB Art Center. Un reportage de la RTBF sur cette expo permet de se faire une petite idée de son contenu, car toutes photos sont interdites aux visiteurs. Le Jérôme est vraiment LE bonhomme de la ville : s’il lui a emprunté son pseudo, elle lui doit presque tout aujourd’hui.

  • La Haye (Den Haagen en néerlandais) : contrairement à ce que je croyais, ce n’est pas la capitale constitutionnelle des Pays-Bas (c’est Amsterdam) mais le siège du gouvernement. Ce qui nous amène ici c’est le Mauritshuis (la maison de Maurice), Cabinet royal de peintures consacré à l’âge d’or de la peinture flamande du 17 ème siècle. Des toiles de Rembrandt, Rubens, Brueghel, Vermeer et beaucoup d’autres. Un des fleurons de cette superbe collection est la Jeune Fille à la Perle.

  • Un peu de tourisme pour aller jusqu’à la mer, mais le temps reste uniformément gris et froid.
  • Gand en Belgique : visite au rétable de l’Agneau Mystique situé dans une chapelle de la cathédrale Saint-Bavon. Impressionnant ! Mais ça laisse de marbre cet évêque qui en a vu d’autres …

  • Lens dans le Pas-de-Calais, région des Hauts-de-France : visite du musée du Louvre-Lens. Le moins que l’on puisse dire de ce musée, c’est que l’ambiance est moins chaleureuse et le décor plus … industriel qu’au Mauritshuis et au Noordbrabants Museum.

Pour suivre ce périple plus en détail :

Pour voir et étudier le retable de l’Agneau Mystique de plus près, il faut aller sur le site de Closer to Van Eyck, c’est un exemple saisissant de ce que la technologie peut apporter à l’examen des oeuvres d’art.

En cliquant sur la photo ci-dessous, on accède à une photo du retable sur wikipedia.

Lamgods_open

Attention, ça peut se révéler assez long à télécharger. Le mieux, c’est d’aller sur place, rien ne remplace la vraie vue dans la vraie vie !

Et pour vous aider dans votre périple, voici une carte des étapes à prévoir.

Voir en plein écran