Dernière semaine de l’année 2021 sous le soleil de Niort pour quelques jours en famille. Je vous ai déjà fait découvrir certains aspects de cette ville sympathique : ici et , et même son musée.

Place à de nouvelles trouvailles au gré de nos balades niortaises.

Première étape sous un soleil timide dans la commune voisine de Chauray qui possédait, non loin de son église catholique, un temple construit en 1854 sur l’emplacement du cimetière réservé aux protestants. En 1990, le culte ayant cessé d’y être célébré depuis 20 ans, le temple a été restauré pour y accueillir des expositions et des concerts.

Centre culturel Le Temple à Chauray

En cette fin d’année, c’est l’artiste Daniel Mar qui en est l’invité, pour son exposition Art Papier où il présente ses sculptures et collages réalisés dans la matière première qu’il affectionne particulièrement, le papier. En même temps que le lieu superbement restauré, nous découvrons toute la finesse et la poésie du travail de l’artiste sculpteur d’histoires.

Avant de quitter le quartier, petite visite à l’église Saint-Pierre qui date du 12e siècle pour ses parties les plus anciennes : l’abside et la porte principale. Vendue comme bien national en 1793, l’église resta à l’abandon jusqu’à sa donation à la commune en 1843. Après les réparations indispensables, le culte y fut rétabli en 1846. L’aspect actuel de l’église résulte de travaux exécutés en 1882.

Église Saint-Pierre de Chauray
Église Saint-Pierre de Chauray

Quelques jours plus tard, une petite balade pédestre nous fait passer, rue de Strasbourg, devant l’ancien monastère carmélite de Niort qui a fait l’objet d’une opération immobilière, offrant 44 appartements de tailles très variables (entre 26 et 240 m2 !) dans une « atmosphère respectée, conservée et sublimée avec la transformation du cloître en jardin et les espaces extérieurs variés ».

Nous avons pu nous glisser subrepticement dans la résidence judicieusement dénommée Le Carmel et constater que les lieux ont effectivement conservé une atmosphère propice au silence et au calme. On atteint le cloître au premier niveau des bâtiments, ce qui permet de découvrir les espaces communs et les escaliers. Très bel exemple de rénovation et de transformation qui donnerait presque l’envie de devenir propriétaire …

La suite de la balade en centre ville nous permet d’admirer quelques bâtiments intéressants sur le plan architectural, mis en valeur sous le beau soleil d’hiver.

Pour le dernier jour de l’année, nous effectuons une autre promenade, au sud de l’agglomération, près de l’hippodrome et du golf de Romagné qui offrent une transition douce entre la ville et la campagne. Quelques sentiers balisés sont proposés aux promeneurs.

Et pour finir, il n’est pas trop tard pour vous souhaiter à nouveau une bonne année du Tigre :

Miss Tigri vous souhaite une bonne année du Tigre Roarrrrr !

Plus de photos sur mon album.


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :