Panoramiques

Les dernières versions de Lightroom, que j’utilise pour traiter mes photos, ont très sensiblement amélioré la qualité des panoramiques qu’elles produisent en fusionnant plusieurs photos. Il y a notamment une fonction de « remplissage » automatique des zones blanches en périphérie de l’assemblage par déformation des bords de la photo qui est assez bluffante.

De plus, les performances de l’appareil photo des iPhones ont elles aussi progressé et les panoramiques produits sont – parfois – de très bonne qualité quand la lumière est correcte et qu’on a pris le coup de main (en pratique, c’est l’iPhone qui fait tout seul l’assemblage des photos, il faut lui mâcher le travail en se déplaçant régulièrement).

Je ne résiste pas à l’envie de partager certains des assemblages que j’ai réalisés cette année. Il y en a d’autres sur ma galerie photos.

Pour commencer, je vous montre les panoramiques horizontaux plutôt adaptés aux paysages.

Couleurs d’automne sur la lac de la Gravelle au bois de Vincennes

Continuer la lecture de « Panoramiques »

En photos : six musées et cinq expositions

Le mois de juillet avait commencé, en son premier jour, par la découverte de la maison des Arts et Métiers à la Cité U, bâtiment transformé en fresque géante par une centaine de street-artistes. La suite du mois nous a permis de visiter six musées et de parcourir cinq expositions.

Petit compte-rendu rapide en photos (les liens dans les sous-titres renvoient vers les sites officiels … tant qu’ils resteront valides en ce qui concerne les expositions).

Continuer la lecture de « En photos : six musées et cinq expositions »

Dessiner le quotidien au Siècle d’or hollandais

Pendant qu’au Louvre, Vermeer écrase de son génie ses colocataires de l’exposition Vermeer et les maîtres de la peinture de genre ainsi que Valentin de Boulogne qui s’échine à réinventer Caravage, il ne faut surtout pas rater, à l’étage au-dessus, l’exposition Dessiner le quotidien – La Hollande du siècle d’or.


Continuer la lecture de « Dessiner le quotidien au Siècle d’or hollandais »

Mes plus belles femmes du Louvre

Je ne suis pas sûr que ma manière de célébrer la journée des droits des femmes (8 mars) soit la plus engagée. Quoique ! Montrer les plus belles femmes du Louvre permet indirectement de faire passer le message que les femmes artistes y sont moins bien représentées que les hommes. C’est un fait qu’au Louvre, on est bien loin  de l’égalité hommes-femmes mais je n’ai pas de statistiques précises. Par contre, parmi les modèles, il y a sans nul doute une meilleure répartition, on peut se consoler avec ces données-là !

Femme se peignant par Salomon de Bray

Continuer la lecture de « Mes plus belles femmes du Louvre »

Expo Vermeer, ce que vous ne verrez pas au Louvre

À partir du 22 février et jusqu’au 22 mai, le musée du Louvre propose une exposition sur Vermeer et les maîtres de la peinture de genre, en coopération avec la National Gallery of Ireland à Dublin et la National Gallery of Art à Washington.

Une douzaine d’œuvres de Johannes Vermeer seront exposées, accompagnées d’autres tableaux réalisés par des contemporains, pour illustrer l’âge d’or de la peinture hollandaise. La peinture de genre se consacre à la représentation des scènes anecdotiques ou familières, mais, au-delà du talent de l’artiste, il faut savoir également en décrypter le symbolisme caché.

Parmi les peintures de Vermeer qui sont connues, il en est – au moins – deux qu’on ne pourra pas admirer à Paris mais que j’ai eu le plaisir de voir et de photographier il y a un peu moins d’un an lorsque nous avons « périplé » vers le nord à la rencontre de Jheronimus Bosch. Ces deux tableaux sont exposés au Mauritzhuis à La Haye (Pays-Bas) et, sans doute, le « Cabinet royal de peinture » ne lâche-t-il pas ses tableaux facilement, pour éviter une chute de sa fréquentation …

Pour vous éviter un voyage vers les Pays-Bas, je ne résiste pas au plaisir de vous les montrer.

Il s’agit de la Jeune fille à la perle, considérée comme un chef-d’œuvre de Vermeer.

La Jeune Fille à la Perle de Johannes Vermeer – Mauritzhuis, La Haye

Le second tableau est la Vue de Delft. C’est un des deux seuls paysages peints par Vermeer (l’autre est la Ruelle).

Vue de Delft par Johannes Vermeer – Mauritzhuis, La Haye

S’ils ne font pas le voyage de Paris, c’est peut-être aussi parce qu’ils ne sont pas tout à fait représentatifs de la peinture de genre ?

 

 

 

Je n’aime pas les nouveaux plans du Louvre

Un conseil : surtout, ne jetez pas à la poubelle vos anciens plans du Louvre.

imb_1492
Ne les jetez pas si vous voulez sortir

Depuis quelques temps, sont distribués aux visiteurs des plans révisés du musée, en même temps que s’achevaient les travaux de réaménagement de l’espace d’accueil sous la pyramide.

C’est très bien dans le principe, il y a eu du changement depuis février 2015, date d’impression des anciens plans dont je dispose. Notamment, le Pavillon de l’Horloge figure bien dorénavant dans l’aile Sully.

Mais je suis très déçu, et pour tout dire anxieux, car le dessin des différentes salles avec leur numérotation a disparu au profit d’un simple aplat de couleur.

Voici ce que cela donne en couleur.

Continuer la lecture de « Je n’aime pas les nouveaux plans du Louvre »

Le talent des copistes du Louvre

Tous les deux ans, se déroule à la Mairie du 6ème à Paris une exposition des œuvres des peintres copistes du Louvre. La dernière a eu lieu au mois de juin dernier. Oups ! c’était le 7ème salon des Copistes au Louvre.

EXPO1-3  Ça se passe dans le salon du Vieux Colombier, on a droit à une inauguration (pardon ! un vernissage) par monsieur le Maire du 6ème en personne.

IMX_1692-Panorama-2Les accrochages et l’éclairage étaient très bien faits.

Comme ma copiste préférée y exposait ses deux copies réalisées depuis un an, j’en ai profité pour faire un petit reportage photo et pour -oser- faire une comparaison des copies avec les originaux que j’ai pu admirer au Louvre himself.
Que l’on se rassure (les copistes surtout), je ne montre que certaines copies parmi les plus réussies (selon mes critères de béotien). Ou alors c’est parce que j’ai eu du mal à faire le lien avec l’original ? Non ! je déconne …

Le vieillard à la toque de Jan Woutersz dit Stap – copie par Isabelle Frances

Continuer la lecture de « Le talent des copistes du Louvre »

Un musée révolutionnaire

En passant par Le Louvre, n’oubliez pas d’aller visiter l’exposition consacrée au Musée « révolutionnaire », le Musée des monuments français d’Alexandre Lenoir (jusqu’au 4 juillet).

museemonumentsfrancais
© RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) / Tony Querrec

Musée assez éphémère s’il en est, car il n’a existé que pendant la période révolutionnaire : créé en 1795 pour célébrer la richesse du patrimoine à une époque riche en espoirs mais aussi en vandalisme, c’est le deuxième musée national après Le Louvre. Déjà dépecé sous l’Empire, il a été fermé en 1816 avec le retour de la noblesse aux affaires dans les basques du gros Louis XVIII.

Continuer la lecture de « Un musée révolutionnaire »

Les tribulations d’un tombeau

Je vous ai déjà parlé du tombeau de Philippe Pot que j’aime aller contempler au Louvre, même si la notice du musée évoque la qualité très moyenne de son exécution …

Isa m’a signalé la mise en ligne récente dans Gallica d’une estampe de 1885 qui le représente.

Cette estampe est due à un artiste, Henri Guérard, dont on peut suivre le travail sur Gallica car, en cherchant bien, on trouve plusieurs « états » de cette représentation, sans doute des études successives jusqu’au « bon à tirer » de ce sixième état qui devait enfin satisfaire le donneur d’ordre.

btv1b105317592
Estampe d’Henri Guérard – © BNF – Gallica

Continuer la lecture de « Les tribulations d’un tombeau »

Une petite galerie du Louvre

Retour au Louvre en ce début d’année nouvelle, ma dernière visite date d’une éternité, au moins de l’année dernière. Les données Exif de mes photos m’indiquent que c’était le 19 décembre. Trois semaines donc ! La semaine dernière, nous avions failli venir y saluer quelques vielles connaissances mais à la vue des files de touristes s’enroulant autour de la pyramide, nous avions renoncé tout en nous réjouissant de leur retour après les tragiques événements qui ont endeuillé la capitale.

Mais en ce samedi 9 janvier 2016, le musée est  à nouveau quasiment désert, enfin désert comme peut l’être le Louvre un jour d’ouverture.

logo-article

Continuer la lecture de « Une petite galerie du Louvre »