Coucher du Soleil sous l’Arc de Triomphe

Le texte ci-dessous est tout entier repris de la lettre mensuelle de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE). Quatre fois par an, ce type d’informations est publié pour indiquer à quelles dates et à quelles heures on peut venir photographier (ou admirer tout simplement) le coucher du soleil depuis la place de la Concorde (mai et août) ou le lever de soleil depuis le square de la Porte Maillot (février et novembre).

Cette fois-ci, c’est le coucher de soleil depuis la Place de la Concorde. Admirez la précision des calculs.

Depuis la construction de la Grande Arche à La Défense, l’horizon n’est plus dégagé lorsque l’on regarde dans l’axe de l’Arc de Triomphe depuis les Champs Élysées. Une barre horizontale correspondant au sommet de la Grande Arche est visible sous l’arche de l’Arc de Triomphe, cette barre horizontale masque également une partie du Soleil couchant. Plus on s’approche de l’Arc, plus le sommet de la Grande Arche est bas sur l’horizon, mais plus le diamètre apparent de l’arche augmente alors que le diamètre apparent du Soleil reste constant.

Cliquez pour agrandir

Coucher du Soleil le 9 mai 2009 (© Jocelyn Desmars 2009)

(suite…)

Par micmac, il y a

Color Run 2015 de Paris

Dimanche 19 avril, c’est la deuxième édition parisienne de la Color Run : on y était, pas pour courir, mais pour voir. Finalement, on a suivi la totalité du parcours avec les coureurs (qui ne couraient pas beaucoup), l’ambiance était bon enfant. En plus, un temps superbe, un peu frais et Lire la suite…

Par micmac, il y a

L’ Arc de Triomphe en 2014

J’avais tenté la photo du lever de soleil sous l’Arc de Triomphe au mois de février, mais sans grand succès …

Lever de soleil sous l'Arc de Triomphe en février. Pas trop dans l'axe, mais j'étais une journée plus tôt et les journées suivantes, le ciel était nuageux. Alors, c'est tout ce qui me reste.

Lever de soleil sous l’Arc de Triomphe en février. Pas tip top dans l’axe, mais j’étais une journée trop tôt et les journées suivantes, le ciel était nuageux. Alors, c’est tout ce qui me reste.

À cette occasion, je me suis bien rendu compte que les estimations faites par l’IMCCE (Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides) étaient super-précises : quand on est sur place, pas question de changer de trottoir ou de se déplacer pour essayer de trouver un autre angle, le soleil avance si vite qu’on n’en a pas le temps … (suite…)

Par micmac, il y a