Des calendriers pour 2020

Publié par micmac le

Je vous ai déjà parlé de l’IMCCE, institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides, qui diffuse chaque mois une lettre d’information sur le ciel et les objets divers qui y croisent. Pour inaugurer 2020, la lettre contient des documents sur les calendriers et je veux vous en faire profiter.

Avant tout, symboliquement, le présent article est publié le 5 janvier à 8h48 (heure légale française), au moment où la terre est à son périhélie, c’est-à-dire que nous sommes au plus près du soleil dans notre parcours elliptique autour de lui. Je rappelle que cette ellipse est peu étirée, ce qui fait que les variations de la distance terre – soleil ont une influence assez limitée sur la température de notre planète.

Dates et durées des saisons en 2020. Crédits Y. Gominet/P. Rocher/IMCCE

Selon la deuxième loi de Kepler, la vitesse de la Terre sur son orbite est plus rapide actuellement que lorsqu’elle sera plus éloignée, à son aphélie, au mois de juillet. D’où le fait que les saisons n’ont pas toutes la même durée. La figure de l’IMCCE ci-dessus schématise bien le fait que l’automne et l’hiver sont plus courts que le printemps et l’été (du moins dans l’hémisphère nord puisque dans le sud, c’est le contraire).

Donc, voici les premiers éléments de notre calendrier pour 2020 :

  • Le 20/03/2020 à 3 h 49 min 38 s UTC : équinoxe de printemps ; durée de l’hiver : 88 jours 23 heures 30 minutes 11,06 secondes.
  • Le 20/06/2020 à 21 h 43 min 42 s UTC : solstice d’été ; durée du printemps : 92 jours 17 heures 54 minutes 03,86 secondes.
  • Le 22/09/2020 à 13 h 30 min 41 s UTC : équinoxe d’automne ; durée de l’été : 93 jours 15 heures 46 minutes 58,30 secondes.
  • Le 21/12/2020 à 10 h 02 min 22 s UTC : solstice d’hiver ; durée de l’automne : 89 jours 20 heures 31 minutes 41,13 secondes.

Il n’y a pas de lien entre le périhélie et le solstice d’hiver, c’est le simple hasard qui fait qu’il sont proches actuellement. Mais en raison des perturbations des autres planètes, le périhélie avance et dans 10 000 ans (et des brouettes) il sera confondu avec le solstice d’été. Les durées des saisons évoluent également.

Passons maintenant au calendrier 2020 proposé par l’IMCCE, qui vous rendra incollable sur les éphémérides astronomiques de cette année.


© P. Rocher – ACME – IMCCE

À la fin du calendrier, on trouve (pages 27 et suivantes) les dates des fêtes légales et de toutes les religions.

Il y a également les correspondances entre les différents calendriers :

  • L’année 2020 du calendrier julien débute le mardi 14 janvier 2020 grégorien et se termine le jeudi 14 janvier 2021 grégorien, c’est une année bissextile.
  • L’année 1441 de l’hégire débute le dimanche 1er septembre 2019 grégorien et se termine le jeudi 20 août 2020 grégorien, c’est une année commune.
  • L’année 1442 de l’hégire débute le jeudi 20 août 2020 grégorien et se termine le mardi 10 août 2021 grégorien, c’est une année abondante.
  • L’année 5780 de l’ère judaïque débute le lundi 30 septembre 2019 grégorien et se termine le samedi 19 septembre 2020 grégorien, c’est une année commune et abondante.
  • L’année 5781 de l’ère judaïque débute le samedi 19 septembre 2020 grégorien et se termine le mardi 7 septembre 2021 grégorien, c’est une année commune et défective.
  • L’année 1736 de l’ère de Dioclétien débute le jeudi 12 septembre 2019 grégorien et se termine le vendredi 11 septembre 2020 grégorien, c’est une année commune.
  • L’année 1737 de l’ère de Dioclétien débute le vendredi 11 septembre 2020 grégorien et se termine le samedi 11 septembre 2021 grégorien, c’est une année commune.
  • L’an 228 du calendrier républicain (1 vendémiaire) débute le 23 septembre 2019 et se termine le 22 septembre 2020.
  • L’an 229 du calendrier républicain (1er vendémiaire) débute le 22 septembre 2022 et se termine le 22 septembre 2021.

Calendrier chinois, l’année du rat

Un petit focus sur le calendrier chinois, ne serait-ce que pour connaître la date du nouvel an chinois qui est toujours un peu médiatisé chaque année.

Comme je vous l’annonçais l’année dernière, l’année du cochon se termine le 24 janvier 2020 pour laisser la place à l’année du rat. L’IMCCE nous apporte les précisions suivantes :

Calendrier chinois traditionnel : le nouvel an aura lieu le 25 janvier 2020

  • En 2020, l’année lunaire chinoise (rùn nián閏年) commence le samedi 25 janvier 2020 et se termine le jeudi 11 février 2021. Cette année lunaire est une année embolismique de treize mois lunaires. C’est une année 庚子 (gēng zǐ) qui correspond à la première branche terrestre 子 (zǐ) associé au signe du Rat 鼠 (shǔ) et au septième tronc céleste 庚 (gēng) associé à l’élément Métal 金 (jīn). C’est une année double printemps (shuāng chūn : 雙春[双春]), car elle contient deux fois le jié qi Lìchūn 立春 (début du printemps).
  • L’année solaire (suì : 歲 岁) est une année abondante de douze mois lunaires, elle commence au solstice d’hiver (dōng zhì 冬至) du 21 décembre 2019 et se termine le 20 décembre 2020, veille du solstice d’hiver suivant (dōng zhì 冬至).

Dans l’astrologie chinoise, le rat c’est l’intelligence, la vitalité et la polyvalence.

La mairie du 13e arrondissement est en première ligne pour informer sur l’année du rat (j’ai un doute sur l’URL du lien …).


Le programme de la fête du printemps 2020


Bonne année à tous !


Photo en exergue : cadran solaire sur la Maison Blanche des Ursulines de Trois-Rivières au Québec

Trois-Rivières
%d blogueurs aiment cette page :