BepiColombo a commencé son voyage de sept ans vers Mercure

Ariane 5 a lancé avec succès hier soir depuis Kourou la sonde BepiColombo, dans le cadre d’une mission d’exploration de la planète Mercure développée par l’Agence spatiale européenne (ESA) conjointement avec l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA).

Les deux orbiteurs qui composent la mission doivent se placer en décembre 2025 en orbite autour de Mercure, qui reste une planète peu connue, alors que sa proximité du Soleil en fait un objectif scientifique important pour comprendre la genèse du système solaire.

Vue d’artiste de BepiColombo en approche de Mercure. © ESA/ATG MEDIALAB/NASA/JPL.

L’envoi d’une mission vers Mercure présente des difficultés techniques majeures : fortes contraintes thermiques dues à la proximité du soleil, et très grande différence entre la vitesse d’arrivée (lente) et la vitesse de satellisation (qui est très élevée, sous peine de tomber toute rôtie dans le soleil).

Pour parvenir jusqu’à Mercure, BepiColombo a recours à neuf reprises à l’assistance gravitationnelle des trois planètes intérieures, la Terre, Vénus puis Mercure elle-même, pour lui permettre de prendre progressivement de la vitesse. Le principe de ce voyage exceptionnel a été décrit il y a plusieurs décennies par le mathématicien et astronome italien Giuseppe « Bepi » Colombo, qui a donné son nom à la mission.

La vidéo ci-dessous de l’ESA résume bien ce périple.

Source :  Le Monde – BepiColombo a commencé son voyage de sept ans vers Mercure

Mission Hayabusa2 : MASCOT se pose sur l’astéroïde Ryugu, un exploit !

La sonde spatiale japonaise Hayabusa2 a quitté la Terre le 3 décembre 2014. Elle est arrivée à proximité de l’astéroïde Ryugu le 27 juin dernier et emportait à son bord l’atterrisseur franco-allemand MASCOT. Ce dernier a atterri sur Ryugu aujourd’hui 3 octobre. Il doit effectuer environ 12h de mesures scientifiques. La mission Hayabusa2 se poursuivra ensuite à proximité de Ryugu jusque fin 2019 dans le but de retourner sur Terre fin 2020 avec des échantillons de sol extraterrestre à son bord.

Sources :

Hayabusa2/Mascot | [Evénement] MASCOT se pose sur l’astéroïde Ryugu

Hayabusa2/Mascot | Un atterrisseur pour analyser le sol d’un astéroïde

Photographie du sol de l’astéroïde Ryugu réalisée le 3 octobre 2018 pendant l’atterrissage de MASCOT à plus de 300 millions de km de la Terre. Remarquez l’ombre de l’atterrisseur en haut à droite … Crédits : CNES/DLR/JAXA.

Deux nuits au Panier

Ça ressemble à « Deux nuits au gnouf », mais non, nous n’avons pas été embastillés durant deux nuits pour avoir défendu la cause des retraités malmenés par le pouvoir à la solde du patronat, des banquiers et des nouveaux riches. Ces « deux nuits au Panier » sont plus simplement le résultat d’une courte pérégrination de 3 jours à Marseille, pendant laquelle nous avons logé dans une très sympathique et néanmoins historique maison d’hôtes située dans l’emblématique quartier du Panier.

Le clocher des Accoules au bout d’une ruelle du Panier

Continuer la lecture de « Deux nuits au Panier »

Lyon, canicule, confluences et petits bouchons

Le pot de Côtes est-il un remède efficace contre les effets délétères de la canicule en milieu urbain ? C’est pour vérifier cette hypothèse que nous nous sommes rendus dans la capitale des Gaules, comme on dit, en plein épisode de chaleurs fin-juilletistes.

Musée des confluences

Continuer la lecture de « Lyon, canicule, confluences et petits bouchons »

Ontario Québec – Les chutes de Montmorency

Après notre virée à Val-Jalbert, nous sommes de retour à Québec pour la dernière étape de notre périple. Encore deux jours dans la capitale nationale puis nous rejoindrons Montréal où nous avons réservé un hôtel pour la nuit de jeudi à vendredi, avant le vol retour vers Paris vendredi soir.

Musée des beaux-arts de Montréal – Tom Thomson – Dans le nord – 1915 – Le Groupe des 7

Continuer la lecture de « Ontario Québec – Les chutes de Montmorency »

Ontario Québec – Les chutes d’Ouiatchouan

Nous sommes à mi-parcours de nos pérégrinations canadiennes, nous allons quitter l’Ontario, même si hier nous avons déjà fait une petite incursion au Québec dans le parc Gatineau.

La fresque des Québécois – Quartier du Petit Champlain à Québec

Continuer la lecture de « Ontario Québec – Les chutes d’Ouiatchouan »

Ontario Québec – Les chutes Rideau

Nous sommes à Cobourg, sur les rives du lac Ontario, en provenance de Niagara Falls et en direction de Kingston. Le lac va encore nous servir d’horizon pendant deux journées. Puis ce sera Ottawa, avec ses chutes et son musée.

musée des beaux-arts d’Ottawa – Clarence Gagnon – Village dans les Laurentides

Continuer la lecture de « Ontario Québec – Les chutes Rideau »

Ontario Québec – Les chutes du Niagara

Nous avons programmé, en ce printemps, un voyage au Canada pour rendre visite à notre fiston qui, vous le savez, est installé à Québec. Mais nous avons souhaité en voir plus que la Belle Province et notre programme se partage entre l’Ontario et le Québec, avec une arrivée à Toronto et un départ de Montréal, via Ottawa et Québec.

Notre voyage, magnifique de bout en bout, a été ponctué, entre autres, par la visite de quatre chutes d’eau, depuis les Niagara falls jusqu’au Parc de Montmorency à Québec, en passant par les chutes Rideau à Ottawa et celles d’Ouiatchouan à Val-Jalbert près du lac Saint-Jean. Ce récit sera donc composé de 4 articles, un par chute, 2 en Ontario, 2 au Québec …

Ce choix de l’Ontario et du Québec tombe bien, le guide du Routard consacré au Québec s’intéresse également à l’Ontario et aux provinces maritimes. Même si ces dernières sont moins détaillées, il y a suffisamment de renseignements pour trouver où manger, dormir et boire un coup ! Nous avons également acheté les guides Ulysse de l’Ontario et du Québec qui sont bien fichus et nous ont été bien utiles.

AGO arts gallery of Ontario à Toronto – A.Y. Jackson (groupe des 7)

Continuer la lecture de « Ontario Québec – Les chutes du Niagara »

Rome éternelle

Lors de ma dernière visite au Louvre, j’ai regardé de plus près les peintures de Giovanni Paolo Panini (ou Pannini). C’est un artiste baroque italien du 18ème siècle, qui a peint beaucoup de vues réelles ou imaginaires de Rome et de ruines antiques.

J’ai notamment photographié son tableau Le Cardinal Melchior de Polignac visitant Saint-Pierre de Rome dont le cartel précise qu’il a été commandé à Pannini par le cardinal de Polignac, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège (1724 – 1732), à l’occasion de la naissance du Dauphin, fils de Louis XV, en 1729.

Giovanni Paolo Panini – Le cardinal Melchior de Polignac visitant Saint-Pierre de Rome – 1730

J’adore faire des comparaisons avant/après et, comme nous avons visité Saint-Pierre de Rome il y a quelques mois, j’ai fait le rapprochement. Les angles de prise de vue ne correspondent pas exactement mais on peut cependant constater qu’en près de trois siècles, le décor n’a pas beaucoup évolué. La preuve en images.

Continuer la lecture de « Rome éternelle »

L’Autre et l’Ailleurs dans les peintures des lointains

Le musée du quai Branly propose actuellement une exposition très intéressante sur les Peintures des lointains, qui met en lumière les peintures conservées par le musée et rarement montrées. Cet intitulé, Peintures des lointains, est joliment complété dans la brochure de présentation qui explique que cette collection raconte l’histoire de la rencontre de l’Autre et de l’Ailleurs tout autant que l’évolution du regard artistique face à l’inconnu.

Marie Caire Tonoir – Tête de femme de Biskra – 1899-1900

La preuve en images.

Continuer la lecture de « L’Autre et l’Ailleurs dans les peintures des lointains »