J’aime bien la nouvelle numérotation des salles du Louvre

Il y a quelques mois, j’avais critiqué les nouveaux plans du Louvre, leur reprochant d’ignorer toute indication de numéro de salle au profit d’un simple aplat de couleur sensé guider le visiteur au travers des collections.

Fort heureusement, la situation s’est améliorée essentiellement grâce à la nouvelle numérotation des salles qui a été mise en place et qui permet un guidage plus simple dans les trois ailes et les quatre niveaux.

Les numéros de salle sont situées en hauteur au niveau des accès


En 2017-2018, le musée du Louvre a mis en place une nouvelle numérotation des salles. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la refonte globale de la signalétique directionnelle figurant au programme scientique et culturel du musée du Louvre. Elle doit permettre aux publics de mieux identifier les différents espaces du musée et d’ainsi mieux s’orienter.

Les numéros de salle sont dorénavant uniques, ce qui n’était pas le cas auparavant. Ils comportent trois chiffres (de 100 à 952) et le chiffre des centaines correspond à un niveau (rez-de-chaussée, niveau 1 et niveau 2) dans une aile (Richelieu, Denon, Sully) :

  • les salles du niveau -1 sont numérotées dans les 100
  • niveau rez-de-chaussée : Richelieu (200) ; Sully (300) ; Denon (400)
  • niveau 1 : Richelieu (500) ; Sully (600) ; Denon (700)
  • niveau 2 : Richelieu (800) ; Sully (900).
Les salles sont ensuite numérotées séquentiellement à partir de l’accès principal à la zone, avec bien entendu des tours et des détours. Mais tout ceci reste assez lisible.
Les numéros sont bien visibles, situés en hauteur près d’un accès.

Mais je ne suis toujours pas convaincu par les plans

Les nouveaux plans n’ont pas renoué avec la précision de ceux qui étaient distribués jusqu’en 2016. Sur la comparaison ci-dessous, on voit bien la simplification des tracés entre l’ancienne version (à gauche) et la nouvelle, qui conduit à ce que la numérotation soit elle-même peu détaillée. 

Par exemple, à droite, il faudra avoir un peu d’imagination pour s’y retrouver entre les salles 811 et 835. Bon ! à gauche, vous aviez plus de détails mais aussi des numéros identiques à peu de distance !

Anciens plans du Louvre jusqu’en 2016 : précision géographique mais numérotation parfois un peu floue

 

Nouveaux plans de 2018 : tracé peu détaillé mais numérotation plus logique

Je ne comprends toujours pas ce qu’amène cette simili-perspective (à droite) pour la lisibilité du plan. Elle complique le rendu graphique pour un apport d’informations inexistant. 

À noter que dans l’application Louvre sur smartphone, le tracé des salles est précis, mais il n’y a pas de numérotation ! 

Le plan sur l'application smartphone

Décidément, les personnes qui ont conçu ces documents de communication n’ont pas voulu aller jusqu’au bout de la démarche et il est dommage que le « programme scientifique et culturel du musée » en reste à de l’approximation.

De la documentation bienvenue

La page consacrée à la nouvelle numérotation des salles du Louvre publie un index bien pratique de toutes les salles classées par départements, donnant leur contenu et faisant la correspondance avec l’ancienne numérotation.

Une petite recherche rapide sur « Vigée » m’apprend que la salle consacrée à Élisabeth Vigée-Le Brun (1755-1842) est située en aile Sully, niveau 2 dans la salle 933 anciennement 52. Génial !

La brochure qui explique toute la nouvelle numérotation ainsi que cet index des salles est disponible au format PDF.

Le tableau de correspondance est téléchargeable au format :

  • Excel .xlsx lisible par Excel bien entendu, mais aussi par LibreOffice
  • csv-utf8 (texte formaté permettant son import)

Et ça, c’est pratique pour ceux qui veulent se développer une petite application.

 

La brochure