Ontario Québec – Les chutes de Montmorency

Après notre virée à Val-Jalbert, nous sommes de retour à Québec pour la dernière étape de notre périple. Encore deux jours dans la capitale nationale puis nous rejoindrons Montréal où nous avons réservé un hôtel pour la nuit de jeudi à vendredi, avant le vol retour vers Paris vendredi soir.

Musée des beaux-arts de Montréal – Tom Thomson – Dans le nord – 1915 – Le Groupe des 7

(suite…)

Par micmac, il y a

Ontario Québec – Les chutes du Niagara

Nous avons programmé, en ce printemps, un voyage au Canada pour rendre visite à notre fiston qui, vous le savez, est installé à Québec. Mais nous avons souhaité en voir plus que la Belle Province et notre programme se partage entre l’Ontario et le Québec, avec une arrivée à Toronto et un départ de Montréal, via Ottawa et Québec.

Notre voyage, magnifique de bout en bout, a été ponctué, entre autres, par la visite de quatre chutes d’eau, depuis les Niagara falls jusqu’au Parc de Montmorency à Québec, en passant par les chutes Rideau à Ottawa et celles d’Ouiatchouan à Val-Jalbert près du lac Saint-Jean. Ce récit sera donc composé de 4 articles, un par chute, 2 en Ontario, 2 au Québec …

Ce choix de l’Ontario et du Québec tombe bien, le guide du Routard consacré au Québec s’intéresse également à l’Ontario et aux provinces maritimes. Même si ces dernières sont moins détaillées, il y a suffisamment de renseignements pour trouver où manger, dormir et boire un coup ! Nous avons également acheté les guides Ulysse de l’Ontario et du Québec qui sont bien fichus et nous ont été bien utiles.

AGO arts gallery of Ontario à Toronto – A.Y. Jackson (groupe des 7)

(suite…)

Par micmac, il y a

Rome éternelle

Lors de ma dernière visite au Louvre, j’ai regardé de plus près les peintures de Giovanni Paolo Panini (ou Pannini). C’est un artiste baroque italien du 18ème siècle, qui a peint beaucoup de vues réelles ou imaginaires de Rome et de ruines antiques.

J’ai notamment photographié son tableau Le Cardinal Melchior de Polignac visitant Saint-Pierre de Rome dont le cartel précise qu’il a été commandé à Pannini par le cardinal de Polignac, ambassadeur de France auprès du Saint-Siège (1724 – 1732), à l’occasion de la naissance du Dauphin, fils de Louis XV, en 1729.

Giovanni Paolo Panini – Le cardinal Melchior de Polignac visitant Saint-Pierre de Rome – 1730

J’adore faire des comparaisons avant/après et, comme nous avons visité Saint-Pierre de Rome il y a quelques mois, j’ai fait le rapprochement. Les angles de prise de vue ne correspondent pas exactement mais on peut cependant constater qu’en près de trois siècles, le décor n’a pas beaucoup évolué. La preuve en images.

(suite…)

Par micmac, il y a

Prague aux cent clochers

Petite virée hivernale de quatre jours en Europe centrale, plus précisément à Prague, la capitale tchèque surnommée la ville aux cent clochers, mais aussi la mère de toutes les villes ou bien la ville d’or …

Dans la rue Karlova, le décor du Caffè Per Lei

(suite…)

Par micmac, il y a

Vacances romaines

Cela faisait un petit bout de  temps (35 ans ?) que nous avions envie de (re)voir Rome, nous l’avons fait en ce mois de mai, après avoir choisi une période la plus éloignée possible des grandes célébrations catholiques qui attirent les troupeaux de moutons touristes, des vacances scolaires et des week-ends à rallonge.

Bon ! Rome, comme Paris, semble ignorer la pause touristique, mais il n’en demeure pas moins que c’est une ville magique et … éternelle. Pour le titre de l’article, j’ai hésité entre tous les cheminsles sept collinesunique objet de mon ressentiment … Finalement, rendre hommage au film de William Wyler avec Gregory Peck et Audrey Hepburn m’a paru la meilleure solution puisque ce film est une longue promenade dans Rome et que c’est bien ce que nous avons fait.

(suite…)

Par micmac, il y a

Les Oubliés de l’île Saint-Paul

À l’occasion d’un passage à Concarneau, nous sommes tombés par hasard sur une stèle érigée en hommage aux « Oubliés » de l’Île Saint-Paul. Cette stèle est située, face à la mer, quai de la Croix, dans un petit square qui porte le même nom, près de la station de biologie marine le Marinarium.

IMI_6744

Abandonnés sur l’Île Saint-Paul, lat 38 43’00″S, long 77 43’00″E, entre mars et décembre 19030, ces sept hommes et femmes (plus un nourrisson né en mars 1930) ont enduré les tourments de la privation et de l’isolement. Quatre d’entre eux et l’enfant n’y ont pas survécu. Ils reposent à tout jamais dans le sud de l’océan indien.

(suite…)

Par micmac, il y a