À Champs, un château sur Marne

Publié par micmac le

Jolie découverte au détour d’une boucle de la Marne lors d’une pérégrination cyclo-digestive jusqu’à la chocolaterie de Noisiel.

Cette balade permet de profiter d’une piste cyclable continue sur une trentaine de kilomètres depuis Paris, le long de la Seine puis de la Marne, jusqu’à ce qu’elle soit interrompue par l’ancienne usine Menier et sa célèbre chocolaterie (pour poursuivre vers Meaux, il faut passer sur l’autre rive).

Cette fois-ci, avant de revenir vers Paris, nous traversons le parc de Noisiel et rejoignons la route qui nous mène devant le château de Champs-sur-Marne, la commune voisine.

Le château de Champs-sur-Marne est caractéristique des maisons de plaisance du XVIIIème siècle bâties à la campagne, permettant un nouvel art de vivre.  Construit de 1703 à 1708 par les architectes Pierre Bullet et Jean-Baptiste Bullet de Chamblain, à la demande du financier de Louis XIV, Paul Poisson de Bourvallais, le château présente  de somptueux décors rocaille, ainsi que des décors de chinoiseries peintes au milieu du XVIIIème siècle par Christophe Huet.

Très bel édifice comme vous pouvez le constater sur les photos. La visite des jardins est ouverte au public (et gratuite !) et devant la gentillesse du garde à l’accueil, nous déposons nos vélos dans les communs de droite (aucune allusion politique) et démarrons une petite balade.

Le château de Champs-sur-Marne côté rue

À l’arrière, le château domine un vaste paysage verdoyant, les jardins à la française de toute beauté plongent vers la Marne. D’une superficie de 85 hectares, inspirés de Le Nôtre, dessinés vers 1710 par Desgot, ils ont été restaurés en 1895 par Henri et Achille Duchêne. Ils sont labellisés « jardin remarquable ».

Les jardins du château de Champs-sur-Marne

Mine de rien et avec un peu d’imagination, on pourrait se croire dans un petit Versailles. Si le château est bien modeste par rapport à son glorieux aîné, je trouve son architecture élégante, son état est parfait et, surtout, la vaste étendue des jardins descendant vers la rivière n’est pas sans rappeler la perpective du parc de Versailles. Et puis, tout cette beauté n’est que pour nous, pas de horde de touristes à l’horizon.

Nous nous contentons d’un petit tour à pied jusqu’au bassin central mais il paraît qu’un sentier de découverte balisé permet d’effectuer un circuit de plus de cinq kilomètres.

C’est déjà très sympathique !

Les jardins à la française
La façade du château côté jardins
Le bassin central et ses jeux d’eau

La demeure en elle-même se visite moyennant une modeste contribution financière. Ses 900 pièces de collections et son mobilier estampillé des grands noms de l’ébénisterie en font un des châteaux les plus magnifiquement meublés d’Ile-de-France.

Nous ne l’avons pas fait par manque de temps mais il est certain que nous reviendrons pour une visite plus complète de ce domaine national géré par le Centre des monuments nationaux.

La dernière photo montre le pigeonnier situé dans la cour de la ferme constituant les communs (de droite). Cette ferme et son pigeonnier existaient, semble-t-il, avant la construction du château dans les toutes premières années du 18e siècle. C’est donc lui qui veillait sur nos vaillants coursiers qui nous ont ramenés à la capitale en longeant à nouveau la Marne.


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :