Denis de La Voye, ses cartes

Publié par micmac le

Gallica a mis en ligne récemment quatre cartes des côtes de Bretagne dessinées par Denis de La Voye, ingénieur de la Marine dont je n’ai pas trouvé beaucoup de traces biographiques, en dehors du fait qu’il est décédé en 1708 à Bayonne. La notice de Gallica le gratifie de 8 cartes de la Bretagne, levées pour le Neptune François. J’imagine qu’il faut y ajouter ces 4 nouvelles feuilles, on trouve une trentaine de ses ouvrages cartographiques sur la bibliothèque en ligne majoritairement consacrés à la Bretagne.

Le Neptune François, Neptune français, est un atlas de cartes marines voulu par Louis XIV et publié à la fin du 17e siècle. Destiné à faire la guerre, principalement, il couvrait non seulement les côtes de France mais également celles d’autres pays, il faut bien s’amuser à envahir les voisins de temps en temps.

Je vous ai déjà parlé du Pilote français, réalisé par Beautemps-Beaupré 150 ans plus tard, qui fera entrer l’hydrographie dans la modernité. Ce Neptune français en est le prédécesseur, mais avec une précision bien moindre, la technique des relevés, notamment le calcul de la longitude, étant moins élaborée.

Revenons donc à Denis de La Voye, qui mérite bien un petit hommage, à l’occasion de son 400e anniversaire (je sais, ce n’est pas vrai, je n’ai pas trouvé trace de sa date de naissance, donc rien n’interdit d’imaginer qu’il est né au mois d’avril 1621).

Commençons par des représentations de la carte des côtes de Bretagne en quatre feuilles qui « comprend : Carte de la partie des côtes de Bretagne comprise en Granville et St Brieu ; Carte de la partie des côtes de Bretagne comprise entre St Brieu et Abrevrak ; Carte de la côte de Bretagne comprenant le havre d[‘]Abbrevrac dans la Manche le port de Brest le havre de Conquerneau et toute la coste avec les dangers compris entre ces havres et aux environs les isles de Glénan et celle d[‘]Ouessant et autres ajacentes avec les passages de l’Iroise du Four et du ras / [par] Delavoye [signature dans le coin supérieur à gauche] ; Carte de la partie de la côte de Bretagne comprise entre Poitou et les isles de Glenan.« 

Ces quatre feuilles ont été publiées entre 1680 et 1700 si l’on en croit Gallica. On constate que le nord n’est pas situé par défaut en haut de la carte, comme on le pratique aujourd’hui le plus souvent. Mais l’assemblage de ces quatre feuilles permet de comprendre pourquoi le nord n’avait pas, finalement, une si grande importance. Il me semble que l’orientation des cartes était faite pour faciliter la lecture et les relevés par un capitaine souhaitant rejoindre un port en arrivant de la haute mer, sans l’obliger à tourner la feuille.

Parmi les autres cartes de Denis de La Voye mises en ligne, il y a des ressemblances avec ces quatre feuilles, à des échelles plus ou moins grandes. J’ai flashé sur le plan particulier du Conquet et de ses environs, dont un extrait est montré en exergue. La voici toute entière.

Plan particulier du Conquet et de ses environs – Auteur : La Voye, Denis de (16..-1708)

D’autres réalisations toutes aussi intéressantes, la baie de Morlaix, l’île d’Ouessant, l’Aber-Vrach, les côtes du Morbihan et ses îles, les côtes entre Ouessant et Groix.

Le nom de Denis de La Voye est associé, dans sa courte notice biographique, à un autre cartographe hydrographe français, Jacques-Nicolas Bellin, né en 1703. Il est mieux documenté, sa production est plus importante, notamment beaucoup de cartes d’Amérique sans qu’il y ait jamais mis les pieds. Un prochain article sans doute !


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :