Opinel a 130 ans

Publié par micmac le

Le célèbre petit couteau de poche savoyard Opinel, manche en bois et main couronnée gravée sur la lame, célèbre cette année ses 130 ans. Sur le site de la marque, on trouvera une rétrospective de l’histoire de l’entreprise qui reste implantée dans sa Savoie natale et dans le giron des descendants directs du fondateur Joseph Opinel.

Depuis toujours, j’ai possédé des Opinels, notamment le plus courant d’entre eux, le fameux n°8, que j’ai connu d’abord avec une lame carbone qui s’oxydait et qu’il fallait frotter régulièrement puis avec sa lame inox de grande qualité.

Opinel n°8 – lame inox

J’ai gardé un attachement particulier à la marque et beaucoup de nos couteaux de cuisine sont des Opinels, d’un rapport qualité prix imbattable. Le couteau n°8 a fait l’objet de nombreuses variantes autour du modèle emblématique de base depuis une quinzaine d’années, ce qui m’a incité à en faire une petite collection que je suis impatient de vous faire découvrir.

Voici d’abord l’ensemble de mes n°8.

Couteaux Opinel n°8

On reconnait les couteaux avec le look de base, déclinés en couleurs et matériaux variés : bois brut de différentes essences, colorés, teintés, marquetés, gravés. On voit aussi les modèles « effilés », avec un manche plus fin et légèrement courbé portant une lame effilée plus étroite que le modèle de base. Un œil exercé détectera (en bas sur la droite) le couteau à champignons avec sa lame serpette et sa petite brosse, le modèle « jardin » avec son manche un peu renflé juste au-dessus du modèle « outdoor » sensé venir en aide aux aventuriers.

Zooms sur quelques exemplaires.

Le modèle du haut a un manche en alliage d’aluminium provenant des chutes de je-ne-sais-plus quel avion Boeing ou Airbus. Le deuxième à partir du bas est le modèle « Oak – Black édition » dont la lame et le virobloc sont traités en noir mat.
Le deuxième à partir du bas a un manche en corne, c’est un de mes préférés pour un usage quotidien.
De haut en bas : manche recouvert de cuir, bois teinté, marqueterie, bois d’ébène.

Mais le plus beau de la collection est certainement le n°8 Abracadamas, dont la lame est en acier damassé et qui ne figure plus au catalogue de la marque. Alliance improbable entre un couteau de poche populaire et une lame forgée dans un acier aussi mystérieux qu’esthétique.

Présentation en détail :  » le n°8 est aujourd’hui magnifié par un manche en ébène noire bufflée et pour la première fois une lame Damas inoxydable au motif irrégulier et fascinant ».

Opinel n°8 acier damassé : le coffret en carton
Opinel n°8 acier damassé : le coffret en carton ouvert
Opinel n°8 acier damassé
Opinel n°8 acier damassé
Opinel n°8 acier damassé : la lame
Opinel n°8 acier damassé : détail de la lame

J’ai encore d’autres couteaux Opinel, autres que les n°8, ils feront l’objet d’un prochain article, juste le temps de faire des photos …

Catégories : histoire

0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :