Gratin de la bêtise : Forfait journalier RATP « anti-pollution »

La planète crame, nous sommes dans une phase d’extinction en masse des espèces, y compris celle de la nôtre qui ne va pas tarder, et il faut attendre que la température dépasse les 38° pour que nos élites se rendent compte que la bagnole est en train de nous tuer.

Source : Forfait journalier « anti-pollution » | Au quotidien

Un emplâtre sur une jambe de bois, vous avez dit ? Si c’est une mesure « anti-pollution », alors ne devrait-elle pas être permanente ? En temps « normal », l’équivalent de ce forfait est le forfait journalier Mobilis qui coûte 7,50 euros (au lieu de 3,80 pour le forfait « anti-pollution »). Donc, on continue à favoriser les bagnoles au détriment de ceux qui utilisent les transports en commun. Navrant et surtout révélateur de l’ignorance crasse des décideurs. Et pourquoi ne pas aller au bout de la démarche : forfait gratuit tout le temps ?

Tiens ! à propos de décideur :

L’Île-de-France connaît une nouvelle vague de chaleur, propice à la survenue d’un épisode de pollution à l’ozone. Pour limiter les émissions de polluants dans l’atmosphère, Didier LALLEMENT, préfet de Police, préfet de la Zone de défense et de sécurité de Paris, a décidé de mettre en place, la circulation différenciée dès mardi 23 juillet 2019 et jusqu’à amélioration de la situation. (site Sytadin)

« Nouvelle vague de chaleur propice à la survenue d’un épisode de pollution » : c’est donc le soleil le premier fautif … « jusqu’à une amélioration de la situation » !

De toute manière, personne ne contrôle la mise en application de ces mesures, faudrait pas se mettre à dos les automobilistes.