Obey a 30 ans

Shepard Fairey, aussi nommé Obey, est un street artiste mondialement connu dans le 13ème arrondissement de Paris où il a déjà décoré quelques murs. Notamment, la célèbre Marianne peinte au lendemain des attentats de 2015.

La Marianne d’Obey – Tout le monde s’émerveille de la reproduction de cette fresque qui trône dans le bureau du Président à l’Élysée : ça fait longtemps qu’on héberge l’original chez nous

La Galerie Itinerrance, déjà citée dans ces pages, offre une rétrospective des 30 années de production d’Obey avec l’exposition Facing The Giant : Three Decades of Dissent qui présente ses œuvres, inspirées par des visuels marquant de notre histoire pour aborder des enjeux de société. Beaucoup d’entre elles dépeignent la lutte contre l’oppression et l’abus de pouvoir.

L’artiste s’est fendu d’une toute nouvelle fresque sur le mur de la galerie située sur le boulevard du général Jean Simon dans le 13ème.

Fresque d’Obey sur le mur de la galerie Itinerrance

La galerie Itinerrance présente l’artiste ainsi :

Shepard Fairey débuta sa carrière avec un sticker qu’il créa en 1989, alors étudiant à l’école de Design de Rhode Island. Shepard reprit une affiche publicitaire représentant le lutteur Andre the Giant qu’il met en forme selon l’esthétique d’un pochoir brut, auquel il ajoute la phrase « Has a Posse ». À l’origine, il s’agit d’un détournement humoristique, il continue rapidement de le diffuser dans la ville de Providence et dans ses alentours. La prolifération publique de cet art viral devient une obsession pour Fairey depuis 30 ans, lança sa carrière, et lui permit de diffuser son imagerie et ses messages d’émancipation dans le monde entier.

Galerie Itinerrance – Pedro Alonzo

Son style est bien connu, on a l’impression de déjà tout connaître mais ça vaut le coup de venir jeter un œil. L’exposition dure jusqu’au 30 juillet.

Pour finir, deux autres fresques de Shepard Fairey, en supplément gratuit offert par votre blog préféré..

Shepard Fairey – Rise above rebel – boulevard Vincent Auriol
Shepard Fairey – Hommage à Paris – rue Jeanne d’Arc

2 thoughts on “Obey a 30 ans”

    1. Il y a souvent des expos intéressantes à cette galerie, et le Lavomatik voisin attire aussi des street artistes dont certains méritent un petit arrêt photo

Les commentaires sont clos.