Naviguer par le Monde avec Jacques Devaulx

L’excellent magazine Pour la science publie dans son numéro 499 du mois de mai 2019 une article d’histoire des sciences consacré à Jacques Devaulx, un cartographe du 16ème siècle, membre de l’École de Dieppe. Mais il fut également pilote hauturier au port du Havre et cosmographe. Il est l’auteur d’un manuel de navigation, fruit de cette grande expérience de marin et œuvre tout à fait remarquable.

Les premières Euvres de Jacques Devaulx pillote en la Marine Contenantz plusieurs Demonstrances Reigles praticques segrez Et enseignementz Tres necessaires pour bien et seurement Naviguer par le Monde tant en Longitude que Latitude En declarant seullement autant qu’il est besoing au marignier D’en sçavoir

Ce manuel de « navigation aux étoiles », décrit en détail dans l’article de Pour la Science, est disponible à la BnF et a été numérisé pour Gallica. Je vous le propose ci-dessous avec le lecteur maison (qui fait parfois des siennes !)

Mais je vous conseille de le lire en plein écran dans un nouvel onglet, c’est plus confortable et on apprécie mieux les détails.

À noter que l’article de Pour la Science est disponible en entier sans abonnement ou création de compte, profitez-en, il a été écrit par Élisabeth Hébert, agrégée de mathématiques et présidente de l’ASSP, association d’histoire des sciences de l’IREM de Rouen, qui s’est intéressée de près au patrimoine maritime de la Normandie.

Je ne me risque donc pas à refaire une analyse commentée de ce splendide manuscrit, je me contente de vous en montrer quelques pages magnifiquement enluminées.

En parcourant le manuscrit, vous vous apercevrez que cette version numérisée comporte plusieurs versions de quelques pages : il ne s’agit pas d’un hoquet du scanneur mais d’une représentation des nombreuses volvelles qu’il contient. Wikipedia nous apprend qu’une volvelle est une carte tournante, utilisée pour l’astronomie, la navigation ou encore la médecine. Il s’agit d’un instrument de calcul. Elle met en forme les principes de l’astrolabe dans un livre. Les plus connues sont celles de Pierre Apian, mathématicien et astronome allemand, contemporain de Galilée et des grandes découvertes marines.

Jacques Devaulx a inséré des volvelles dans son manuscrit et, comme c’est un mécanisme mobile, Gallica nous propose plusieurs positions de la carte. La preuve avec cette volvelle « Miroir du Monde par lequel l’on pourra facilement voir à qui le soleil passe par dessus la teste une fois ou deux fois l’an et en quelles régions villes ou contrées jamais le dit soleil y passe ».

Un autre exemple de volvelle, celle-ci destinée à montrer simplement qu’on trouve la même mesure d’angle entre le zénith et l’équateur qu’entre le pôle et l’horizon local, angle qui définit la latitude du lieu.

Pour tout savoir sur les volvelles, les différents types, comment elles fonctionnent, comment en concevoir, il faut aller sur le site de l’ASSP.

Voici maintenant d’autres pages du manuscrit.

Un plan de la ville du Havre dont était originaire Jacques Devaulx. Sur ce plan d’une grande précision apparaissent trois zones : la Mer Océane avec ses navires et un monstre marin portant sur son dos Poséidon arborant les armories du duc de Joyeuse ; la « ville françoise » (du havre) de grace avec son port en deux parties, ses deux quartiers, sa citadelle, l’ensemble entouré de remparts munis de bastions et la zone de marécage au milieu de laquelle la ville est implantée.

Et pour finir, une superbe et assez précise carte de l’Atlantique

Il y a encore beaucoup de pages à découvrir, toutes plus belles les unes que les autres. N’hésitez pas à aller sur le site de Gallica pour découvrir le manuscrit en entier.


Un petit truc du lecteur de Gallica :

Le bouton ci-dessus, situé à droite de la zone de lecture, sert à obtenir un affichage plus naturel lorsqu’on utilise la lecture en double page, pour mettre deux pages en vis-à-vis lorsque cela est nécessaire ou lorsqu’on voit le verso d’une page en transparence (parce que Gallica numérise tout, même ce que l’on voit par transparence).


En exclusivité Périples et Pérégrinations, je vous en ai fait une version PDF un peu simplifiée de ce manuel de navigation. Mais les images et les textes ne sont pas en haute définition.


Il y a quelques temps je vous avais parlé d’un autre manuel de pilotage.