Le temps et l’espace

Bon, d’accord, un titre comme celui-là, ça en jette, comme si j’allais vous faire un article sur la relativité.

Plus humblement, il n’est jamais trop tard pour un beau calendrier, même au mois de juin. Je suis tombé sur celui de 2019 proposé par l’ESA, l’Agence spatiale européenne, et son programme Copernicus. Je l’ai trouvé tellement sympathique que je m’empresse de vous offrir chaque mois ci-dessous.

En cliquant sur les images, vous lancez le chargement dans un nouvel onglet de l’image originale en 4000 x 2250 pixels, pesant une dizaine de Mo, à partir de mon serveur perso. Alors, juste un peu de patience …

Janvier 2019 – Sentinel 2 – Mont Makalu, Himalaya
Février 2019 – Sentinel 2 – Glacier Columbia, Alaska
Mars 2019 – Sentinel 2 – Reykjavic, Islande
Avril 2019 – Sentinel 3 – Shanghai, Chine
Mai 2019 – Sentinel 2 – Sharm El Sheikh, Égypte
Juin 2019 – Sentinel 3 – Du vert au brun en un mois
Juillet 2019 – Sentinel 1 – Nord-est de l’Éthiopie
Août 2019 – Sentinel 3 – Traces des navires sur l’Atlantique
Septembre 2019 – Sentinel 2 – Sud-est de la Namibie
Octobre 2019 – Sentinel 2 – Tokyo, Japon
Novembre 2019 – Sentinel 2 – Soudan du Sud
Décembre 2019 – Sentinel 1 – Mont Mayon, Philippines

Si vous avez le courage, vous pouvez aussi télécharger les 12 mois en un seul PDF (exclusivité Périples et pérégrinations).

Vous pouvez aussi aller directement sur la page du calendrier à l’ESA.


L’exploration spatiale m’a toujours passionné, depuis plus de 50 ans puisque j’étais un fan des programmes américains Mercury, Gemini et Appolo, avant même le premier homme sur la Lune.

Le survol des planètes, des astéroïdes ou des comètes lointaines me fascinent toujours autant et j’admire les technologies mises en œuvre.

Les images satellitaires de notre planète sont une source inépuisable d’émerveillement, mais aussi d’inquiétude pour notre propre survie, et surtout celle de nos enfants et petits-enfants. Il n’en reste pas moins que ces images sont splendides. En voici quelques-unes provenant des satellites Pléiades du CNES et Sentinel de l’ESA.

Finalement, avec un calendrier et des images satellites, le titre, il n’est pas si mal que ça !