Gratin de la bêtise – Leonardo data Vinci : autour des tableaux, des chiffres et encore des questions – Culture / Next

J’aime bien les infographies … quand elles donnent des informations pertinentes. Dans cet article de Libé agrémenté de quelques infographies, ce sont plusieurs de celles-ci que j’accroche au gratin de la bêtise. Ce que je trouve dommage car le texte de l’article est plutôt intéressant et bien écrit.

Source : (4) Leonardo data Vinci : autour des tableaux, des chiffres et encore des questions – Culture / Next

Voici mes remarques :

La chronologie des tableaux peints et/ou attribués à Léonard de Vinci est utile mais pourquoi avoir représenté chacun d’entre eux par un rectangle proportionnel à sa surface. J’aurais préféré une photo … Remarquez cependant qu’on a échappé à la comparaison avec un terrain de foot … ou de basket.

1214987-themes.jpg

Cette infographie est un grand mystère pour moi, notamment le pavé de droite qui répartit les thèmes par surface peinte (et au centième de centimètre carré s’il vous plait !). 

Ce qui conduit bien sûr à faire disparaître la Joconde et les autres portraits dans une fine ligne rouge, car ce sont de tout petits formats.

Qu’est-ce que l’on veut montrer ? Analyser la productivité de Léonard et la comparer à celle de Raphaël ou de Michel-Ange ? Ou à celle de l’artisan qui est venu repeindre ma cuisine ? Ce diagramme est pour moi inutile.

À la limite, un diagramme camembert remplacerait avantageusement le schéma de gauche, nombre de tableaux par thèmes. Mais vraiment à la limite !

1214989-carto-joconde.jpg

Encore un schéma inutile, sauf pour remplir du papier et peut-être montrer qu’on maîtrise l’information géographique. Mettre en scène un globe terrestre uniquement pour indiquer où se trouvent New-York, Tokyo et Moscou est exagéré, d’autant que cela fait disparaître l’information relative aux tribulations franco-italiennes de la Joconde, sur laquelle on pourrait éventuellement se concentrer.

De plus, la ligne de temps qui survole la terre en arc de cercle n’apporte rien  et complique la lecture de la carte. Si encore elle avait été dessinée sur l’équateur … non ! je rigole !

1214991-carto-tableaux-monde-1.jpg

Voila une cartographie plus intéressante. Étant donné la quantité assez minime des tableaux ainsi géolocalisés, la carte aurait pu être complétée avec de petites vignettes (celles qu’on aurait déjà utilisées dans la première infographie).

Il y a cependant un problème de représentation, les pavés superposés entre Londres et Rome rendent le message illisible, Une carte de l’Europe, accompagnée de deux « mini-cartes » pour Washington et Abou-Dabi aurait été plus claire (d’autant qu’on aurait déjà utilisé la carte de l’Europe pour les voyages de La Joconde).

Pour des raisons de protection des droits d’auteur, je ne mets en ligne que des petites images, je vous invite à aller lire l’article sur le site de Libé (je répète que le texte en lui-même est intéressant).

Nul doute que nous allons (continuer à) être inondés d’articles, de photos, de livres, de films, etc sur Léonard de Vinci jusqu’à la fin de cette année.

L’exposition prévue au Louvre à compter du 24 octobre sera sans doute un summum de cette frénésie un peu ridicule.

À une certaine époque, on fustigeait la pensée unique dans les médias et la raréfaction des contenus originaux et de qualité. À l’heure du buzz, des influenceurs et des réseaux sociaux, on n’est pas sortis de l’auberge.