Venise éblouit le Grand Palais !

Le Grand Palais célèbre le dix-huitième siècle à Venise. C’est le dernier siècle de gloire de la Sérénissime qui avait déjà perdu de sa superbe, elle n’était plus la puissance commerciale, donc politique, qu’elle était depuis le Moyen Âge.  En outre, Bonaparte (et après lui Napoléon) mettra un terme à huit siècles d’indépendance, avec toute la délicatesse qu’on lui (leur) connaît.

Mais c’était encore une ville élégante et raffinée, éblouissante quoi ! qui avait une grande influence sur les arts en Europe, donc dans le monde, et c’est ce dernier âge d’or que le Grand Palais veut nous montrer.

expo Éblouissante Venise – Sebastiano Ricci – Tête de vieillard barbu – vers 1724-1734

L’exposition est consacrée à tous les domaines artistiques et retrace, comme le dit le guide de visite, la vitalité exubérante qui s’empare de la ville. Peintres, sculpteurs et décorateurs sont alors parmi les plus brillants de la scène italienne. Compositeurs, dramaturges, instrumentistes et chanteurs sont célèbres dans toute l’Europe. Elle montre aussi l’influence des artistes vénitiens en Angleterre, en France (« Venise et Paris »), dans les pays germaniques et à la Cour d’Espagne. Elle se termine en rappelant la puissance du mythe qui persiste encore de nos jours.

Donc, on nous parle d’architecture, de musique, d’arts décoratifs, d’art de vivre, de sculpture, de théâtre et bien entendu de peinture avec les grands artistes comme Canaletto, Marieschi, Guardi, Tiepolo, Piazzetta.

Parmi ces tableaux, je suis toujours impressionné par ceux qui représentent la città, i suoi canali e palazzi. Mais, contrairement à ce que pourrait laisser croire ma galerie photo ci-dessus, la scénographie de l’exposition montre bien d’autres choses, des objets d’art, des décors, des costumes, des instruments de musique et même une petite scène de théâtre.


Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire