De Nantes à Brest

À nouveau direction Ouest, mais cette fois-ci nous pérégrinons entre le Finistère et la Vendée, de Nantes à Brest, comme le canal, puis du Conquet à Noirmoutier.

Voici une petite carte de nos principales étapes, faite avec uMap, sur un fond OpenStreetMap. Simplicité déconcertante !

Voir la carte en plein écran dans un nouvel onglet

Quelques photos de cette balade bretonne et vendéenne (l’album complet est accessible ici, les photos de l’album sont plus nombreuses et différentes de celles-ci).

Vannes

  • Déjeuner au restaurant Chez la Mère 6 sous, 11 rue du Clos Madeuc. Décor hétéroclite, ambiance simple, formule classique.

Concarneau

La dernière photo est celle d’une stèle érigée en hommage aux « Oubliés » de l’île Saint-Paul. Comme indiqué sur la stèle :

Abandonnés sur l’Ile Saint-Paul, lat 38 43’00″S, long 77 43’00″E, entre mars et décembre 19030, ces sept hommes et femmes (plus un nourrisson né en mars 1930) ont enduré les tourments de la privation et de l’isolement. Quatre d’entre eux et l’enfant n’y ont pas survécu. Ils reposent à tout jamais dans le sud de l’océan indien.

Pour en savoir un peu plus sur cette terrible histoire, voir cet article.

  • Dîner à la Crêperie Le Petit Chaperon Rouge, 7 Place Duguesclin : bon accueil, bonnes crêpes avec une farine meulée spécialement.
  • Nuit et petit déjeuner à l’Hôtel du Port, sur le quai face à la Ville Close : petit établissement très bien tenu, accueil chaleureux, juste ce qu’il nous faut.

Sur la route

Sur la dernière photo, le bateau du patrimoine, le Grand Norven.

  • Déjeuner au Hangar du pêcheur, 7 rue Poulconq, au Conquet : un grand classique avec son kit-ha-farz de la mer, sa choucroute de la mer et ses poissons frais pêchés …
  • Dîner à la crêperie Louise de Bretagne dans le bourg du Conquet : même Pudlo en parle dans son blog, c’est dire … Nourriture de qualité mais c’est un peu plus cher qu’ailleurs. Bel environnement, sauf l’arche en béton qui gâche vraiment le décor !
  • Nuit et petit déjeuner à l’Hôtel Au bout du monde, un autre classique, toujours au Conquet…
  • Dîner, nuit et petit déjeuner à l’Hôtel Bistrot des Remp’Arts, 14 boulevard du Nord à Guérande : excellente adresse pour la nuitée et le couvert. Plats irréprochables autour du poisson, vins de qualité, accueil sympathique, bonne situation près de la Porte Saint-Michel.
  • Déjeuner au restaurant Le Jardin de l’Olivier à Pornic. Nous sommes tombés par hasard sur celle adresse 23 rue des Sables et n’avons pas été déçus. Attention à la gouaille du patron qui vous saute dessus et ne vous lâche plus. Le lieu est très exigu, ce qui rajoute à l’ambiance « chaleureuse ». La nourriture est excellente, les vins très bien choisis et mis en valeur par l’ex-sommelier de patron ! Une adresse dont on se souvient avec émotion et qui dépare, heureusement, des boîtes à bouffe qui fleurissent sur les quais du port, juste après le coin de la rue.

Noirmoutier

Pour aller à Noirmoutier, nous avons emprunté le passage du Gois que je tenais à voir particulièrement, pour comparer à la passe qui permet d’accéder à l’île Callot. Bon, c’est plus long, il y a aussi plus de monde !

Hormis cet épisode marin, Noirmoutier m’a un peu déçu en ce sens qu’on n’a pas l’impression d’être sur une île, même si son littoral et ses paysages sont très beaux. Question de taille sans doute … La prochaine balade sera pour une « vraie » île : Belle-Île, l’île d’Yeu, l’île de Groix ?