Éclipse et grande marée, 20 mars 2015

Rien d’étonnant à ce que des grandes marées aient lieu en même temps qu’une éclipse, puisque les deux phénomènes réclament une position particulière de la terre, de la lune et du soleil.

220px-SE2015Mar20T
Parcours de l’éclipse sur la terre – le petit trait noir qui se promène dans l’ombre de la lune est la position de l’éclipse totale

Une « grande » marée (une marée de vives eaux) se produit lorsque, les trois astres étant alignés, les effets des forces de gravitation de la lune et du soleil sont au maximum sur la Terre (et particulièrement sur les océans). Deux situations possibles :

  • la lune entre le soleil et la Terre : c’est la nouvelle Lune (on dit que la lune et le soleil sont en conjonction) ;
  • la Terre entre le soleil et la lune : c’est la pleine Lune (la lune et le soleil sont en opposition).

La situation de nouvelle Lune est propice aux éclipses puisque c’est le seul moment où la lune peut s’interposer devant le soleil. Donc, lorsqu’il y a éclipse, il y a forcément une marée de vives eaux. Le contraire n’est pas vrai, car pour qu’il y ait une éclipse, il faut un alignement parfait, ce qui n’arrive pas très souvent. En effet, la lune décrit une orbite qui est inclinée sur le plan de l’écliptique (celui du soleil et des autres planètes), elle « passe » le plus souvent au-dessus ou en-dessous du soleil de quelques degrés : ce qui est largement suffisant pour créer une marée de vives eaux, mais pas du tout pour une éclipse.

De plus, le 20 mars 2015, d’autres facteurs entrent en ligne de compte pour que la marée soit exceptionnelle. En effet, l’amplitude de la marée est plus forte lorsque les distances des astres à la Terre sont minimales (la Terre au plus proche du soleil et la Lune au plus proche de la Terre) et lorsque ces astres sont dans le plan de l’équateur terrestre, c’est-à-dire lors des équinoxes. Toutes ces conditions « complémentaires » sont réunies ce vendredi, mais elles n’ont pas de lien avec l’éclipse elle-même. On aura une force de marée quasi maximum qui génèrera une marée de vive-eau ayant un coefficient de 119 (le maximum théorique étant de 120).

En France, l’éclipse sera visible dans la matinée, avec un maximum vers 10h45 en heure légale. Le Soleil sera occulté entre 60% et 80% en fonction de son lieu d’observation (74% à Paris, 81% à Saint-Germain-des-Vaux dans la Manche), les plus fortes occultations ayant lieu au nord-ouest du territoire.

La carte ci-dessous, créée par Xavier Jubier, est d’une grande précision, mais il faut savoir la décrypter.

Carte de l'éclipse du 20 mars sur le site de Xavier Jubier
Carte de l’éclipse du 20 mars sur le site de Xavier Jubier

Les phénomènes suivants vont se succéder :
• Le 19/03/2015 à 20h38 : la Lune est au périgée, distance à la Terre : 357 584 km (pour la distance Terre – Soleil, le cycle est beaucoup plus long, c’est un cycle annuel : actuellement, la Terre est au plus proche du soleil pendant la période hivernale) ;

• Le 20/03/2015 à 07h13 : la Lune est dans le plan de l’équateur terrestre ;

• Le 20/03/2015 à 10h36 : nouvelle Lune ;
• Le 20/03/2015 à 10h46 : maximum de l’éclipse totale de Soleil ;
• Le 20/03/2015 à 23h45 : équinoxe de printemps (Soleil dans le plan de l’équateur terrestre) ;
• Le 21/03/2015 à 17h52 : pleine mer à Brest avec un coefficient de la marée de vive-eau de 119.

La zone d’éclipse totale terminera sa course au pôle Nord parce que nous serons en situation d’équinoxe.

Pourquoi la marée haute ne se produit-elle pas au moment précis de la nouvelle Lune, puisque c’est le moment où les forces de gravitation sont au maximum ? En fait, la marée étant une onde qui se déplace à la surface de la terre, différents facteurs font que cette « vague » arrive en un lieu précis avec un peu de retard : c’est l’établissement du port ou l’âge de la marée, suivant ce que ce l’on prend comme référence pour calculer ce retard. À Brest, l’âge de la marée est d’environ 36 heures à compter de la nouvelle Lune (en fait on trouve 37 heures et 6 minutes entre le 20 et le 21 mars, l’âge de la marée n’est pas une donnée fixe).

Pour en savoir plus sur les marées.

Pour tout (mais vraiment tout) savoir sur cette éclipse (avec en prime, une note de 151 pages qui fait le tour de la question), voir la page dédiée sur le site de l’IMCCE.

Plus simple, un poster de l’IMCCE à afficher sur la porte du frigo dans la cuisine :

Poster de l'IMCCE sur l'éclipse
Poster de l’IMCCE sur l’éclipse