Plein été sur l’île d’Aix

Nous avons passé une petite semaine de vacances sur l’île d’Aix, située au beau milieu de l’archipel charentais qui regroupe, outre l’île d’Aix, les îles de Ré, d’Oléron et Madame, ainsi que le Fort Boyard. Pour plus de précision, voir la carte ci-dessous.

Attention aux subtilités de la toponymie :

  • pour désigner l’île, on écrit l’île d’Aix
  • la commune, territoire administratif qui recouvre l’île mais aussi Fort Boyard, se nomme Île-d’Aix (avec un trait d’union et sans article).

L’article de wikipedia sur l’île est assez complet, je vous invite à aller le lire. Il y en a un aussi sur la commune qui complète bien le précédent. Le site web de la mairie est également plein d’informations, et on peut y admirer l’île en direct (?) avec une webcam.

Je me suis, bien sûr, régalé à photographier l’île et ses différents aspects sous toutes les coutures et vous pouvez aller en voir le résultat ici (ou en cliquant sur la photo ci-dessous).

Île d'Aix : sous le soleil printanier
Île d’Aix : galerie photo

Pendant tout notre séjour, nous avons eu un temps magnifique, plus estival que printanier, beau, chaud et même caniculaire par moment. Nous nous sommes baignés presque tous les jours, même si l’eau était un peu fraîche et si le vent de nord-est a soufflé pendant deux jours gênant un peu la fréquentation de la plage.

Balades à pied et à vélo : nous avons parcouru toutes les rues, routes et chemins de l’île qui n’est pas si grande que cela.

Au centre du bourg d'Île-d'Aix
Au centre du bourg d’Île-d’Aix : carrefour Gourgaud – Marengo

En dehors du dimanche où nous sommes arrivés, il y a eu très peu de touristes, ce qui a rendu le séjour encore plus magnifique. Mais de l’avis de tous, les week-ends et les mois d’été, ce n’est pas du tout la même chose.

Les phares jumeaux de l'île d'Aix
Les phares jumeaux de l’île d’Aix, appelés ici les géants

Un point, cependant, m’a intrigué, que l’on peut découvrir sur la photo ci-dessus. Pourquoi deux phares si proches l’un de l’autre ? Nul doute que cela donne un élément caractéristique au paysage du littoral aixois, mais l’objectif initial était tout autre.

Comme on peut le constater en regardant attentivement, seul le phare de droite, qui est le plus éloigné de la mer, porte la lanterne qui émet une lumière blanche. Celui de gauche (donc côté mer) ne porte qu’un écran rouge. Cet écran sert à rendre rouge la lumière issue de la lanterne lorsque l’on se trouve quelque part derrière.

Cet ensemble est ce qu’on appelle un feu à secteurs, destiné à indiquer aux navigateurs quelles sont les zones où la navigation est dangereuse et celles où elle ne l’est pas. Donc, dans sa rotation, le phare émet une lumière qui est blanche par moments et rouge à d’autres.

Ce n’est bien entendu pas la lumière de l’ampoule qui change de couleur, mais on interpose entre le phare et le large des écrans de couleur disposés selon les secteurs que l’on veut signaler. Le plus souvent, dans les grands phares, ces secteurs colorés sont disposés sur le pourtour de la lanterne, mais dans le cas de celui de l’île d’Aix, la lanterne est trop petite pour que ces secteurs soient précisément définis, aussi l’écran rouge a-t-il été déporté sur une deuxième tour située entre le phare et la mer.

Voici le résultat pour la navigation :

Les secteurs pour la navigation depuis le phare de l'île d'Aix
Les secteurs pour la navigation depuis le phare de l’île d’Aix © SHOM – IGN

Le secteur rouge indique qu’il est dangereux de naviguer à proximité du nord de l’île d’Oléron (à gauche de la carte) à partir de la pointe de Chassiron. Donc, un navire entrant dans le pertuis d’Antioche trop près d’Oléron verra l’éclat du phare de l’île d’Aix en rouge, ce qui l’avertira du danger.

Sur la carte marine ci-dessus, on distingue nettement le cercle sur lequel sont décrits les différents secteurs.

Sur l’Almanach du marin breton, le feu est ainsi décrit :

Île d’Aix – Phare Fl WR 5s

103-R-118-W-103

Ce qui signifie que c’est un feu à éclats (FI) et à secteurs (WR, white et red) de période 5 secondes. Le secteur rouge est situé entre 103 et 118 degrés depuis l’observateur vers le phare, comptés à partir du nord en partant vers l’est).

Voila, vous savez tout.