Après le nord, nous prenons la direction du sud-est de la capitale, à une trentaine de kilomètres par le RER D. Descente à la gare de Cesson, direction Seine-Port via le hameau de Noisement. Passage le long de la Seine puis par la forêt de Rougeau, retour au point de départ par Nandy et Savigny-le-Temple.

17 kilomètres de marche dans des paysages variés. En dehors des abords de la gare de Cesson, même les zones urbanisées sont sympathiques. Seine-Port, particulièrement, est une commune à la riche histoire et au patrimoine architectural intéressant. Madame de Montesson, épouse en secondes noces du duc d’Orléans, frère de Louis XV, y habitait et a permis à plusieurs de ses proches d’y construire des habitations qui devaient respecter certaines contraintes. Nous reviendrons plus tard ici pour examiner cette trentaine de maisons des 18e et 19e.

Ci-dessous notre parcours.

Voir la carte en grand dans un nouvel onglet.

Puis quelques photos.

À Seine-Port, une belle pelouse en bordure de Seine offre un joli coin de pique-nique au milieu des bernaches.

Au retour, nous voulions faire une halte pour visiter l’écomusée de Savigny-le-Temple, installé dans un beau corps de ferme typique de l’Île-de-France, la ferme du Coulevrain. Malheureusement, il est actuellement fermé pour travaux d’aménagement.

La variété des paysages traversés fait le charme de cette randonnée : rives d’un étang, terres agricoles, hameaux tranquilles et bucoliques, sentiers forestiers, le tout à l’écart presque total des axes circulés. À noter qu’un petit détour au début de la randonnée permet d’accéder à un observatoire de la faune sur les bords de l’étang du Follet.


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :