Le jardin du Vaéré, de pierres et d’eau

Publié par micmac le

De retour en terre d’Iroise pour une autre semaine, nous avons fait une découverte très sympathique dans un secteur que nous pensions pourtant connaître par cœur. À un détour du GR34, sentier côtier près de la pointe Saint-Mathieu (je vous en ai déjà parlé de ce coin ?), une pancarte attise notre curiosité et guide nos pas vers le jardin du Vaéré.

Depuis quinze ans, Gaby Quellec aménage cet endroit situé le long du petit cours d’eau, le Vaéré, dans une dépression qui est occupée par un ancien lavoir. En raison du remembrement qui a ravagé nos paysages sous prétexte de produire plus de produits agricoles toxiques, ce vieux lavoir avait été remblayé avec des restes de talus et de haies. À sa retraite, Gaby Quellec a décidé de remettre ce lavoir en état et, cette chose faite, a continué à aménager ses alentours.

Gaby Quellec, qui avait vu sa famille utiliser ce lavoir autrefois, n’a pas supporté qu’une partie de son passé soit ainsi anéantie. Retroussant résolument ses manches, avec sa pelle et sa brouette, il a patiemment remis au jour le lavoir, restitué son environnement, et confectionné avec soin des panneaux indicateurs et explicatifs.

Site Patrimoine Iroise

Bon ! En matière de restauration de zones humides, on aurait pu mieux faire (je glisse un smiley 🙂 pour montrer que je me moque gentiment) mais il ne faut pas oublier que le remembrement avait déjà, depuis de longues années, tout anéanti. Alors, il faut saluer le travail admirable et les résultats étonnants de ce « Facteur Cheval » d’Iroise.

Le jardin est ouvert à tous, le cheminement est facile, chaque mètre parcouru dévoile des surprises, arbustes, arbres, fleurs, locales et exotiques, ainsi que bon nombre de maquettes en pierre d’édifices existants dans le secteur, phares, monuments, anciennes maisons.

Jardin du Vaéré
Jardin du Vaéré – Maquette de l’ancien café du Vaéré

Le propriétaire-aménageur pousse la gentillesse jusqu’à proposer des tables pour pique-niquer dans son jardin.

Nous avons le plaisir de rencontrer le propriétaire des lieux, Gaby Quellec, qui est en train de travailler sur la future maquette du fort de Bertheaume et qui répond à quelques-unes de nos questions sur l’histoire de son jardin.

Jardin du Vaéré – Gaby Quellec et sa maquette en construction du fort de Bertheaume

Le lavoir, figure historique du lieu, trône au centre du jardin, entouré d’objets divers liés à l’activité des blanchisseuses qui se sont succédé pendant des décennies. J’y vois une vieille lessiveuse comme celle que ma mère utilisait encore il y a soixante ans, la caisse à laver du lavoir et son battoir.

Jardin du Vaéré – Le lavoir

Des sections plus pédagogiques présentent aux visiteurs des collections de plantes, cactées, plantes aromatiques, plantes médicinales, etc. Tout ceci avec une rigueur de présentation toute scolaire !

Un surprenant vaisseau de pierre rappelle la présence toute proche de la mer.

Jardin du Vaéré – Le bateau
Jardin du Vaéré – Les gunnéras
Jardin du Vaéré

La visite est gratuite mais on peut glisser une pièce, un billet, un chèque, un ticket de loto gagnant dans des petits tuyaux (dont on se demande pour certains comment Gaby fait pour les vider) afin de participer à l’effort d’aménagement.


Pour voir plus de photos, je vous conseille l’album sur ma galerie :

Il y a aussi l’article de Dessin ou Peinture avec un joli portrait de Gaby Quellec.

Gaby Quellec – © Isabelle FRANCES

1 commentaire

Le jardinier du Vaéré - DESSIN OU PEINTURE · 11 avril 2021 à 20 h 03 min

[…] 80 printemps, une énergie débordante et un sourire magnifique, c’est au détour d’une promenade sur le GR34 non loin de la pointe St Matthieu que nous avons rencontré notre jardinier.  Il façonne depuis quelques années un petit bout de prairie marécageuse près des vestiges d’un vieux lavoir, typique dans la région. J’ai eu  tout de suite, envie de faire un portrait de lui, mais vous pouvez en apprendre bien plus sur le jardin en allant sur le blog Kermorvan.fr. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :