Soif de vert

À la lisière du bois de Vincennes, l’École Du Breuil  forme jeunes et adultes aux métiers de l’horticulture, du jardin, du paysage et de l’agriculture urbaine. Établissement de la Ville de Paris, c’est aussi un lieu de virée au vert, non seulement dans les différents jardins ouverts au public mais également dans l’Arborétum de Paris situé juste de l’autre côté de la route de la Pyramide.

Plan de l’École Du Breuil et de l’Arborétum

Entre deux ondées, nous y sommes allés à l’occasion de la vente de plantes que l’école organise chaque année lors de son festival d’Estivales. Mais tout était déjà réservé et une longue file d’attente post-confinement nous aurait de toute manière découragés.

Peu importe d’ailleurs, la balade avait aussi pour but de flâner dans les jardins toujours attrayants et instructifs.

Il suffit de traverser la route et nous voici dans l’arborétum qui, confinement oblige, est envahi par les herbes, ce qui lui donne un air sauvage plutôt inhabituel. Mais on ne s’en plaint pas, les petites bêtes non plus sans aucun doute.

Arboretum

L’arborétum accueille sur 12 hectares plusieurs centaines d’espèces d’arbres regroupés par collections : placés au centre, les conifères sont entourés par la zone humide, la prairie calcaire et les feuillus. Il y a même un rucher bien à l’écart des sentiers de promenade.

Arboretum : les conifères au centre

Curieusement, ce magnifique parc reste assez peu fréquenté, ce dont nous ne nous plaignons pas. Aux chaudes heures de l’été, il reste un havre de fraîcheur et à l’automne, c’est un régal pour les yeux.


Géré par l’école Du Breuil en face, l’arboretum est toujours parfaitement maintenu et aménagé, ce qui ne l’empêche pas de conserver un aspect « nature » très plaisant. N’hésitez pas à enfourcher votre vélo pour y aller. Tiens, à propos ! La Ville pourrait se fendre de quelques arceaux pour que nous y attachions nos montures favorites.