Mes plus belles femmes du Louvre

Je ne suis pas sûr que ma manière de célébrer la journée des droits des femmes (8 mars) soit la plus engagée. Quoique ! Montrer les plus belles femmes du Louvre permet indirectement de faire passer le message que les femmes artistes y sont moins bien représentées que les hommes. C’est un fait qu’au Louvre, on est bien loin  de l’égalité hommes-femmes mais je n’ai pas de statistiques précises. Par contre, parmi les modèles, il y a sans nul doute une meilleure répartition, on peut se consoler avec ces données-là !

Femme se peignant par Salomon de Bray

Ainsi, je profite de cette journée pour vous présenter les portraits et statues de femmes qui me touchent le plus au Louvre, aussi bien en raison de la beauté du modèle que de la qualité de l’œuvre elle-même. Tout ceci est donc totalement subjectif, ma compétence pour juger de la qualité d’un tableau ou d’une sculpture étant tout à fait insuffisante. De plus, ne font  partie de ma collection que les œuvres que j’ai moi-même photographiées, d’où la qualité moyenne des images et les nombreux reflets.

Ma collection complète est visible sur ma galerie photos. Dans cet article, j’ai sélectionné les plus belles des plus belles … Allons-y.

À tout seigneur tout honneur. Commençons par un selfie à l’huile de l’artiste peintre Madame Vigée-Lebrun et sa fille, Jeanne-Lucie-Louise, dite Julie (1789) suivie du Portrait de la comtesse Skavronska.

Mais la plus belle, c’est la quatrième : la Belle Ferronnière du Grand Léonard de Vinci.

 

Le Louvre abrite cinq mille ans de représentations féminines, j’ai encore du boulot parce que ces femmes, elles sont toutes belles.