La Réunion en novembre 2013 : quand le cirque est fini.

Dimanche 10 novembre 2013

Nous avons passé une bonne nuit dans notre chambre sous les combles, ça nous change du confort plus spartiate des gîtes de Mafate. C’est un autre monde, vraiment, là-bas au fond du cirque ! Mais l’expérience vaut la peine d’être vécue.

La vue, plus urbanisée, depuis notre appartement à l'Archipel

La vue, plus urbanisée, depuis notre appartement à l’Archipel

Aujourd’hui, c’est une journée de repos : piscine le matin, Skype avec les Deux-Sèvres à midi, taboulé …  (suite…)

Par micmac, il y a

La Réunion en novembre 2013 : à Mafate

Mercredi 6 novembre 2013

C’est heureusement règlé comme du papier à musique : au petit matin, le ciel est d’une grande pureté et le soleil brille, amenant de la chaleur après la fraîcheur du soir et de la nuit. Ce matin, nous partons tôt après un petit déjeuner vite expédié mais copieux. Nous refaisons le même parcours qu’hier matin, mais cette fois-ci, nous embarquons un auto-stoppeur qui prend le soleil à la sortie du village. Il va aussi au col des Bœufs et on connaîtra tout de sa vie dans la demi-heure de montée. Nous arrivons à 7h30 là-haut et les formalités de parking sont vite accomplies. Nous nous équipons et prenons la route.

Notre trajet dans le cirque de Mafate

Notre trajet dans le cirque de Mafate

(suite…)

Par micmac, il y a

La Réunion en novembre 2013 : avant Mafate

Voilà, c’est reparti pour un nouveau voyage à La Réunion. Comme annoncé dans le récit de voyage de 2012, nous avons envie d’aller voir comment ça se passe dans le cirque de Mafate, qui est coupé du monde des voitures et où tout déplacement doit se faire à pied (accessoirement en hélicoptère).

Nous n’avons pas prévu de faire notre diagonale des fous à nous et de traverser toute l’île par les cirques en courant. Non ! Juste deux ou trois jours à Mafate, histoire de toucher du doigt la réalité de cet environnement avant que le tourisme de masse vienne tout gâcher. Pour le reste, nous prendrons un seul hébergement pour compléter les deux semaines de notre séjour.
Donc, en ce dimanche 3 novembre 2013, comme une mécanique bien huilée (ce qui ne m’empêche pas de stresser, parce qu’on ne sait jamais à l’avance si la lubrification est correcte), nous prenons le vol AF644 pour Saint-Denis de la Réunion. Nous avons choisi des sièges situés au centre immédiatement derrière une cloison, là où sont généralement accrochés les berceaux pour les bébés de moins de 10 kilos. Ce qui est bien le cas, non pas que je fasse moins de 10 kilos et aie le droit à un berceau, mais nous avons pour voisines une jeune maman et sa petite fille, ce qui fait que le siège situé à côté d’iZa restera vide.
IZa jouera les nounous pour occuper la gamine pendant que sa mère se restaure. Sinon, rien à signaler, le voyage dure toujours aussi longtemps et le programme de cinéma est assez médiocre.

 

Pour voir les lieux de cet article, cliquer sur la vignette

Pour voir les lieux de cet article, cliquer sur la vignette

(suite…)

Par micmac, il y a