En Martinique : les derniers jours

Le suspense est insoutenable, réussirons-nous à trouver un restaurant pour déjeuner et un garage pour réparer le pneu ?

 Vendredi 17 mai 2013 (après-midi)

Cliquer sur la carte pour suivre les étapes de la journée

Cliquer sur la carte pour suivre les étapes de la journée

Eh bien, non ! Nous avons jeté notre dévolu sur un restaurant « pieds dans l’eau » à Sainte-Anne, le Paille Coco, mais il n’y a pas de garage pour effectuer la réparation. Cela ne nous empêche pas de nous restaurer et de profiter de la vue sur la baie. (suite…)

Par micmac, il y a

En Martinique : la suite …

Nous nous sommes quittés alors que la pluie nous accompagnait pendant notre deuxième journée en Martinique. Reprenons …

Mardi 14 mai 2013

Martinique-14-mai

Cliquer sur la carte ci-dessus pour suivre les étapes de la journée

 

Le temps est resté à la pluie ce matin, et la mer est moins belle lorsque nous faisons notre matinale promenade vers Sainte-Luce. Après la baignade, nous rentrons sous la pluie au studio. (suite…)

Par micmac, il y a

En Martinique : les premiers jours

Nous sommes retournés en Martinique trois ans après notre première visite, presque jour pour jour. Pour notre premier séjour, nous avions également choisi la période de la mi-mai qui clôture la saison touristique juste avant le début des grosses chaleurs et de la pluie.

En ce qui concerne la chaleur, on n’était pas contre, étant donné le printemps un peu frileux que l’on connaissait en métropole. Pour la pluie, pas d’inquiétude, s’il arrive fréquemment qu’une ondée ou un averse survienne en plein milieu de nulle part, généralement le beau temps revient aussi « sec » …

Donc, nous avons reproduit le même schéma global : vol Air France et location de voiture, résidence Pierre & Vacances à Sainte-Luce (dans le sud de l’île). Cependant, cette fois-ci, nous partions de Roissy, non pas d’Orly, ce qui ne fait pas une grande différence pour la durée du vol, simplement un trajet jusqu’à l’aéroport un peu plus long.

Martinique2013-100

(suite…)

Par micmac, il y a