En lisière du parc floral de Paris

Publié par micmac le

Avec ce beau temps printanier, nous avons voulu profiter d’un petit pique-nique aussi nature que le permettent le contexte et le confinement parisiens. Alors direction le parc floral de Paris, dans le bois de Vincennes (je sais, ça n’est pas nouveau mais avec son millier d’hectares, le bois est notre escapade favorite).

Ce n’est pas encore l’explosion des feuillages et des fleurs, mais il y a déjà de belles couleurs sous le ciel d’azur.

Nous avons eu le plaisir de découvrir de nouveaux espaces, en poursuivant la balade au-delà des zones de jeux pour les enfants. À la limite de la réserve forestière du parc, fermée au public, et le long des clôtures de la Cartoucherie, il y a tout d’abord un joli petit jardin pédagogique. On y voit comment un emplacement pierreux détruit par les activités humaines peut devenir, à petits pas, un jardin où faire pousser des plantes potagères, tinctoriales, d’agrément, comment une zone humide peut être aménagée autour d’un petit plan d’eau. Avec l’inévitable hôtel à insectes …

Plus loin, toujours en lisière du parc, des travaux de terrassement en cours nous interpellent. Un jardinier nous informe que l’ancien circuit des « tacots » se transforme en jardin alpin. Justement, les engins sont en train de modeler la zone pyrénéenne … Voici comment se présentait le circuit des tacots auparavant.

L’ancien circuit des tacots – © wikimedia

On commence à avoir une idée des changements, déjà je pense que l’idée est bien intéressante de faire évoluer un bête circuit miniature en un véritable terrain de biodiversité.

Mais ce n’est pas fini. À quelques pas de là, le jardin insolite nous attend. Créé en 1989 – ce n’est donc pas la révélation de l’année ! – ce jardinet, à la fois jardin potager, jardin de senteurs, jardin d’ornement, recèle bien des curiosités. Une affiche à l’entrée nous informe qu’en ces temps de Covid les « performances » sont annulées mais on peut le visiter. Une petite serre bucolique en occupe le centre. C’est un lieu délicieux, un petit jardin comme on peut rêver d’en avoir, même en étant un urbain convaincu.

Ce qui me paraît étonnant, c’est que ni le jardin pédagogique, ni le jardin insolite n’apparaissent sur les documents disponibles en ligne et décrivant le parc floral. Sans doute leurs promoteurs veulent les garder à l’écart de la foule qui envahit régulièrement le parc. Alors, profitez-en dès aujourd’hui, car demain 1er avril, l’entrée devient payante !!


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :