Un kilomètre à pied …

Publié par micmac le

Un kilomètre à pied, ça use les souliers, dit la chanson, et on pourrait continuer ainsi en rajoutant un kilomètre à chaque couplet, jusqu’à une distance qui nous est aujourd’hui interdite, confinement oblige.

Déplacements brefs dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile impose le décret du 23 mars 2020. Pour les oiseaux, pas de problème, le rayon d’un kilomètre se visualise facilement comme la distance à vol d’oiseau depuis notre porte. Pour les piétons que nous sommes, cette distance doit tenir compte de la géométrie des rues et des chemins, ce qui complique l’évaluation des lieux accessibles.

Heureusement, nous disposons d’outils capables de faire ce calcul pour nous, comme le Géoportail de l’IGN qui propose le calcul d’isodistance à partir d’un lieu précis. Exemple.

Bon, d’accord, c’est utiliser un marteau-pilon pour écraser une noisette. Mon objectif est de vous montrer ce que l’on peut faire de manière simple avec le Géoportail qui est, vous le savez déjà, un de mes outils préférés de cartographie.

Le plus simple pour faire ce calcul d’isodistance est de faire un clic droit sur le point à partir duquel on veut faire le calcul et de choisir Isochrone depuis ce lieu (isodi.stance et isochrone sont sous même intitulé)

Ce choix ouvre le bandeau à droite directement au paramétrage du calcul de l’isodistance.

Comme on a fait un clic droit sur la carte, les coordonnées de ce point sont saisies automatiquement. Il faut ensuite choisir Isodistance, indiquer la distance souhaitée, sélectionner le piéton et lancer Calculer.

La zone située à l’intérieur de l’isodistance s’affiche alors sous forme d’un polygone coloré « centré » sur le point de départ. Voila, c’est fait ! Le calcul du Géoportail utilise bien entendu le réseau routier, même si celui-ci n’est pas affiché, et suppose que le piéton le parcourt sans couper à travers champs ou traverser la ria du Conquet à la nage !

Une couche temporaire est automatiquement ajoutée aux couches déjà ouvertes, et on peut choisir de la masquer ou de lui donner une transparence plus ou moins importante.

Un bouton Réinitialiser dans le bandeau à droite permet de supprimer le calcul effectué et sa représentation géographique.

Il est également possible de donner une adresse postale au lieu de cliquer sur la carte, tout comme on peut choisir un sens de parcours, départ ou arrivée. Ce dernier point tient sans doute compte des sens interdits pour le mode Voiture.

L’outil peut être utilisé pour calculer des isochrones afin de déterminer la zone accessible sous un certain délai, aussi bien à pied qu’en bagnole. Et on peut une nouvelle fois s’étonner que le vélo soit toujours ignoré par le Géoportail : en France, la puissance publique considère encore la bicyclette comme un jouet et non pas comme un mode de déplacement et l’IGN est son complice. Et pourtant ! si l’on savait la distance que l’on peut parcourir en vélo en 15 ou 30 minutes, combien de déplacements en voiture pourrait-on éviter ?


0 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :