BepiColombo a commencé son voyage de sept ans vers Mercure

Ariane 5 a lancé avec succès hier soir depuis Kourou la sonde BepiColombo, dans le cadre d’une mission d’exploration de la planète Mercure développée par l’Agence spatiale européenne (ESA) conjointement avec l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA).

Les deux orbiteurs qui composent la mission doivent se placer en décembre 2025 en orbite autour de Mercure, qui reste une planète peu connue, alors que sa proximité du Soleil en fait un objectif scientifique important pour comprendre la genèse du système solaire.

Vue d’artiste de BepiColombo en approche de Mercure. © ESA/ATG MEDIALAB/NASA/JPL.

L’envoi d’une mission vers Mercure présente des difficultés techniques majeures : fortes contraintes thermiques dues à la proximité du soleil, et très grande différence entre la vitesse d’arrivée (lente) et la vitesse de satellisation (qui est très élevée, sous peine de tomber toute rôtie dans le soleil).

Pour parvenir jusqu’à Mercure, BepiColombo a recours à neuf reprises à l’assistance gravitationnelle des trois planètes intérieures, la Terre, Vénus puis Mercure elle-même, pour lui permettre de prendre progressivement de la vitesse. Le principe de ce voyage exceptionnel a été décrit il y a plusieurs décennies par le mathématicien et astronome italien Giuseppe « Bepi » Colombo, qui a donné son nom à la mission.

La vidéo ci-dessous de l’ESA résume bien ce périple.

Source :  Le Monde – BepiColombo a commencé son voyage de sept ans vers Mercure

Mission Hayabusa2 : MASCOT se pose sur l’astéroïde Ryugu, un exploit !

La sonde spatiale japonaise Hayabusa2 a quitté la Terre le 3 décembre 2014. Elle est arrivée à proximité de l’astéroïde Ryugu le 27 juin dernier et emportait à son bord l’atterrisseur franco-allemand MASCOT. Ce dernier a atterri sur Ryugu aujourd’hui 3 octobre. Il doit effectuer environ 12h de mesures scientifiques. La mission Hayabusa2 se poursuivra ensuite à proximité de Ryugu jusque fin 2019 dans le but de retourner sur Terre fin 2020 avec des échantillons de sol extraterrestre à son bord.

Sources :

Hayabusa2/Mascot | [Evénement] MASCOT se pose sur l’astéroïde Ryugu

Hayabusa2/Mascot | Un atterrisseur pour analyser le sol d’un astéroïde

Photographie du sol de l’astéroïde Ryugu réalisée le 3 octobre 2018 pendant l’atterrissage de MASCOT à plus de 300 millions de km de la Terre. Remarquez l’ombre de l’atterrisseur en haut à droite … Crédits : CNES/DLR/JAXA.

2018, l’année des lunes bleues

Je reçois chaque mois la lettre d’informations de l’IMCCE, institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides que j’ai déjà eu l’occasion de citer à plusieurs reprises. Cet institut dépend de l’Observatoire de Paris et publie régulièrement toutes une série d’informations astronomiques (les éphémérides), sous l’égide du Bureau des Longitudes.

Pour 2018, l’IMCCE nous informe que c’est une « année à lunes bleues ». J’ignorais tout du sujet, mais j’en sais maintenant beaucoup plus :  Continuer la lecture de « 2018, l’année des lunes bleues »

Manuel de pilotage à l’usage des pilotes bretons

Le cartographe du Conquet Guillaume Brouscon n’est certes pas aussi connu que Gérard Mercator, le célèbre mathématicien et géographe flamand du 16 ème siècle dont il est le contemporain, mais il a tout de même laissé quelques traces dans l’histoire de la navigation et des cartes marines.  Admirez par exemple sa carte du monde publiée en 1543.

guillaume_brouscon_carte-du-monde_1543
Une carte du monde par Guillaume Brouscon – 1543

Comment ventiler un terrain de basket

Ces américains sont vraiment les plus forts. Ils ont trouvé un moyen pour ventiler les terrains de basket.

Vous l’avez compris, il s’agit à nouveau de ce que j’appelle une comparaison à la con, destinée sans doute à parler aux ignares de la sonde spatiale Juno qui flirte actuellement avec Jupiter. M’est avis que ceux qui ont pour seul horizon un terrain de basket ou de foot en ont peu à cirer de Juno, de Jupiter ou de l’exploration spatiale d’une manière générale.

Mais je ne voudrais être en reste et je vous propose une autre comparaison en complément :

Juno_Mission_to_Jupiter_(2010_Artist's_Concept)
Par NASA/JPL — Domaine public

Au cas où vous seriez perdu, il s’agit de comparer la taille de Juno à celle d’un poster de Jupiter collé sur le mur du fond du hangar de la NASA.

Google mérite une baffe

Nota : Je publie cet article « Google mérite une baffe » entre autres pour voir comment il sera référencé par Google (en plus, je mets cette phrase en premier comme ça les mots essentiels sont dans le premier paragraphe).

Sinon, j’ai une bonne matière à vous faire partager au sujet de Google, plus exactement sur Google Earth et Google Maps.

Screen Shot 2016-06-17 at 12.41.39 PM
© Google (mérite une baffe)

Continuer la lecture de « Google mérite une baffe »

La première photo complète de la Terre depuis 1972 (enfin presque …)

La première photo complète de la Terre depuis 1972

Source : La première photo complète de la Terre depuis 1972 | Big Browser

Précisions : depuis ce communiqué un peu prématuré, la NASA a reconnu que d’autres satellites avaient envoyé des photos complètes de notre planète.

Bon ! ça n’enlève rien à la beauté des images de DSCOVR et au fait qu’elle montreront toujours la « pleine » Terre entièrement éclairée par le soleil. En effet, le satellite est positionné au point de Lagrange L1 situé à 1,5 millions de kilomètres de la terre en direction du soleil. Dans cette position, le satellite reste fixe par rapport à la Terre et au Soleil, ce qui est parfait pour des missions d’observation.

Pluton : on ne fait que passer !

Partie en 2006 de la Terre, la sonde américaine New Horizons vient de survoler Pluton et sa lune Charon aujourd’hui 14 juillet 2015 en début d’après-midi. On n’avait jamais vu ces planètes d’aussi près.

L’image ci-dessous a été prise le 13 juillet à 780 000 kilomètres de Pluton. Prochainement, nous en recevrons d’autres, mais il faudra patienter car le débit de la transmission est faible. En fait, il faudra 16 mois pour que nous recevions la totalité de ce que la sonde va enregistrer.

Pluton et son grand coeur blanc
Pluton et son grand coeur blanc

Continuer la lecture de « Pluton : on ne fait que passer ! »