Un voyage dans les paysages japonais

Le musée national des arts asiatiques, aussi appelé musée Guimet ou MNAAG pour les intimes, a organisé une exposition proposant un voyage dans les paysages japonais :

À travers une centaine d’estampes japonaises issues du fonds de la collection nationale, dont la célèbre Grande vague de Hokusai (Sous la vague au large de Kanagawa, Kanagawa oki namiura), le MNAAG invitera à un éblouissant voyage, celui de la contemplation du paysage dans son plein épanouissement.

Outre le parcours de l’exposition, ce fut pour moi l’occasion de (re)découvrir ce musée. La preuve en images.

L’exposition se déroulait au premier étage de la rotonde abritant la bibliothèque historique.

Musée Guimet – le premier étage de la rotonde et ses cariatides

Les estampes présentées couvrent une période de trois siècles, on y voit des oeuvres des grands maîtres Hokusai et Hiroshige mais aussi des estampes de la période moderne.

À la sortie de l’exposition, nous prenons le temps de visiter tous les niveaux du musée, parcourant ainsi les différentes collections : Asie du sud-est, Inde, Chine, Himalaya, Corée, Japon, etc. N’y connaissant rien en arts asiatiques, je suis sûrement passé à côté de nombreux chefs-d’oeuvre mais peu importe, j’ai beaucoup apprécié la richesse des collections et la grande variété des œuvres exposées.

Le musée lui-même est un bâtiment intéressant, construit par l’industriel Émile Guimet à la fin du 19ème siècle pour abriter ses très riches collections d’objets d’art asiatique qu’il avait acquis lors de ses nombreux voyages. Ce musée est tombé dans l’escarcelle de l’État en 1927 et, enrichi par d’autres legs et collections, il abrite la plus grande collection d’art asiatique au monde en dehors de l’Asie.

L’article de wikipedia sur le musée Guimet est très complet, on s’y reportera pour plus d’informations sur ses collections.

Pour plus de photos, on pourra aller sur la galerie.