Une page pour les galeries photos

Je viens de rajouter une page pour les galeries photos : l’onglet « Galerie photos » ci-dessus sous le bandeau renvoie maintenant vers le site http://galerie.kermorvan.fr qui contiendra toutes mes galeries.
Pour revenir sur le blog, il faut aller cliquer sur Kermorvan.fr dans le bandeau de la galerie

La Réunion : quels cirques !

Des petits souvenirs d’un récent voyage à la Réunion : deux panoramiques des cirques de Cilaos et de Mafate.

pano_cilaos_1La première image est une image du village de Cilaos vu d’un chemin de randonnée au-dessus de l’établissement thermal, au début du GR R1 : ici sur le GéoPortail

 

pano_mafate_1La seconde vue est un panoramique du cirque de Mafate à partir du piton de Maïdo (vers 2200 m d’altitude) : là sur le Géoportail.

 

A la Réunion, il y a un troisième cirque, celui de Salazie mais nous n’avons pas eu l’occasion de l’admirer de haut et encore moins d’en faire des photos parce que le ciel n’a pas daigné se dégager.

IMH_3294

C’est ce que nous pouvions voir depuis Hell-Bourg, situé ici. La prochaine fois, nous aurons du beau temps …

 

Cette image satellitaire de la Réunion permet de bien situer les trois cirques situés au centre de la moitié nord-ouest de l’île. Dans la partie sud-est, on distingue tout aussi nettement le volcan (le piton de la Fournaise) et ses coulées de lave qui se dirigent vers la mer.

Ortho_La_reunion

Magnifique, n’est ce pas ?

Photos avec l’iPhone, suite …

Après avoir testé l’outil panoramique de l’iPhone face à la mer d’Iroise, j’ai voulu profiter de quelques belles journées d’hiver pour immortaliser le décor, moins romantique, du quartier de la Défense.

 

photo_4-2Commençons par le parvis de la Défense, les 4 temps à gauche, puis la Grande Arche, le CNIT et tout à droite l’immeuble AREVA. Au premier plan, l’accès au RER et au sous-sol (le « hub » comme ils disent).

 

photo-17Du haut des marches de la Grande Arche, la vue vers Paris : de gauche à droite, la Tour SFR, le CNIT devant la tour AREVA, les immeubles Coeur Défense. Au loin, l’Arc de Triomphe de l’Etoile, puis l’immeuble EDF, le centre commercial des 4 Temps.

 

photo_19Demi-tour : vue sur les entrées de la Grande Arche et sur la structure qui anime un peu cet espace exposé à tous les vents (enfin surtout ceux de secteur ouest). Il y a encore quelques temps, on pouvait emprunter les ascenseurs que l’on voit sur la gauche (les échafaudages métalliques) pour rejoindre le toit de l’Arche et le musée de l’informatique. Mais depuis qu’un morceau de quelque chose est tombé, tout est fermé sur décision du ministre de l’époque (c’était J.L. Borloo, je crois). Dommage pour les touristes, car la vue était très belle de là-haut.

 

photo9Ici, on est à l’arrière de la Grande Arche, côté Nanterre. Sur la gauche, c’est le cimetière de Neuilly et au centre, la passerelle qui ne mène nulle part. C’est sans doute pour cela qu’on la dénomme « la jetée ».

 

photo_5-1Une tentative de panoramique en début de nuit : la photo est très bruitée et mes tentatives de limiter le grain conduisent à des horreurs. Alors, tant qu’à faire, voila la photo « brute » de décoffrage.

 

photo_1-26Et pour finir, une photo simple (sans panoramique). J’ai été attiré par les formes géométriques qui se superposent et surtout par le reflet du soleil sur la paroi en verre du bâtiment de gauche qui vient « tapisser » les structures de la droite. Sans ce reflet, ce sont de bêtes murs gris en béton … Merci le soleil !

Tout ceci se passe là : voir sur le GéoPortail.

En projection Lambert 93, les coordonnées du « H » de l’héliport situé sur le toit de l’Arche sont :

coord_grande_arche

A la demande générale, voici quelques compléments d’information sur le Lambert 93, extraits de l’article de Wikipédia sur le sujet :

 » La projection Lambert93 (projection officielle pour les cartes de France métropolitaine depuis le décret du 26 décembre 2000) est la projection liée au système géodésique RGF93. Elle utilise deux parallèles sécants : 44°N et 49°N, le méridien de référence 3°E (Méridien de Greenwich), le parallèle d’origine (qui n’est pas de référence puisqu’on utilise des parallèles sécants) 46°30′, et les coordonnées d’origine (700 000 m, 6 600 000 m).
Son principal intérêt réside dans son référentiel RGF93, qui est d’une part commun aux voisins européens de la France car fondé sur ETRS89, et d’autre part compatible avec le WGS84 utilisé notamment par le système GPS de positionnement par satellite (le passage de RGF93 à WGS84 se fait par une translation métrique, et des rotations et mises à l’échelle de l’ordre de 10-9, les rendant virtuellement identiques pour la plupart des applications pratiques). Ces trois systèmes ont de plus en commun l’ellipsoïde de référence IAG GRS80. « 

C’est plus clair, ainsi.

 » Quand l’Europe découvrait le monde « 

« Quand l’Europe découvrait le monde » est le sous-titre de l’exposition sur « l’âge d’or des cartes marines » qui se déroule jusqu’au 27 janvier à la Bibliothèque François Mitterrand. Courez-y, elle est de toute beauté !

expo_cartes_marines

La BNF a pioché dans ses réserves de cartes pour composer un parcours explorant successivement les cartes portulans, le partage du monde, l’océan indien et les nouveaux mondes. Les 200 documents présentés (dont 80 portulans) sont absolument magnifiques.

On peut repartir avec le catalogue de l’exposition édité par Seuil et la BNF et si les 39 euros vous font hésiter (ou le manque de place dans la bibliothèque du salon), il y a aussi un autre livre hors-série de la collection  « Gallimard découvertes » qui vous entrainera, pour un prix plus modique, vers les « Cartes et images des Nouveaux Mondes ». Malgré son petit format et son coût de 8,40 euros, il vous propose quelques cartes dépliables vous permettant d’apprécier la grande qualité de certaines des cartes marines présentées à cette exposition.

Le catalogue de l’exposition :

catalogue

Le hors-série Gallimard Découvertes (l’image est grande mais le format du livre est plus petit) :

couv_2

Pour finir, un lien vers toutes les expos de la BNF.

logo_bnf.

Sa position : ici

Bonne année 2013

Pour sacrifier à la tradition des voeux, je m’associe à ce petit écureuil du parc Lafontaine à Montréal pour souhaiter à tous les lecteurs une bonne année 2013.

ecureuil_montreal

Position : N 45.526615, W 73.569753 (là c’est du WGS 84, parce que le RGF 93 n’est pas valide en dehors de la France métropolitaine. D’ailleurs, le lien pointe sur Google Maps parce que le GéoPortail ne couvre pas le Québec !)

Photos et iPhone

Depuis que j’étrenne mon iPhone, je ne peux pas m’empêcher d’utiliser la fonction « panoramique » de son appareil photo. Je la trouve très efficace et bien pensée : on prend la photo comme si on réalisait un panoramique vidéo en balayant le paysage de gauche à droite. Une flèche sur l’écran guide le mouvement. L’appareil se débrouille pour découper le mouvement de rotation en photos successives qui sont automatiquement assemblées. Le montage est généralement bien fait pour peu que le mouvement ait été fait de manière régulière sans trop déraper du trajet de la flèche.
Voici deux exemples récents :

La presqu’île de Kermorvan vu depuis le port du Conquet
photo_3_DxO
Position : N 48.360084, W 4.778452

La pointe de Corsen avec, sur la droite, le CROSS Corsen et devant, l’ombre du photographe !
photo_1_DxO
Position : N 48.414533, W 4.795339. C’est la pointe la plus occidentale de la France métropolitaine.

Bon ! il y a des défauts, les images sont un peu bruitées mais c’est la faute aux basses lumières que l’appareil a compensées en augmentant la sensibilité. Et puis, le pavage du quai est un peu zigzaguant sur la gauche. Bien sûr, avec Photoshop et Photomerge, on aurait pu faire sans doute mieux, mais cela aurait demandé beaucoup plus d’effort, comme ci-dessous avec ce panoramique du Nez de Jobourg (Canon 600d et Photomerge sur deux photos).

nez_de_jobourg

Position : N 49.671822, W 1.941104

Nota : les positions sont données en « système géographique » et en degrés décimaux. Ce système correspond sur le GéoPortail au système légal du RGF 93 et sur d’autres sites comme Google Maps au WGS 84. A peu de choses près, on obtient les mêmes valeurs.