Ça, c’est de l’infographie !

Les infographies longues comme le bras sont très à la mode sur le web. Elles sont sensées améliorer l’expérience de lecture des internautes en agrémentant le texte avec de nombreuses illustrations.

Infographie de Que Choisir ? sur les lave-vaisselle

L’exemple ci-dessus peut être consulté sur le site de Que Choisir.

Nos web designers sont très fiers de leurs productions, mais cela fait bien longtemps que ce concept existe. Déjà au 15ème siècle …

Vers la fin du Moyen-Âge, les fins lettrés pouvaient admirer une « chronique universelle depuis la création du monde jusqu’à la fin du règne de Charles VII » sous la forme d’un parchemin « long comme le bras », puisqu’il ne fait pas moins de 17 mètres de long pour une largeur de 67 centimètres.

D’où mon exclamation : ça c’est de l’infographie !

Cette chronique universelle vient d’être mise en ligne sur le site de Gallica.

Comme le web n’existait pas à l’époque, je me propose de vous faire découvrir ce document comme s’il avait été publié en ligne dans un article (en cliquant sur l’image, elle s’ouvrira dans un nouvel onglet et en cliquant à nouveau, elle s’affichera en taille réelle).


Chronique universelle depuis la création du monde jusqu’à la fin du règne de Charles VII

Cy sensuit la genealogie de la bible qui monstre et dit combien chascun aage a duré depuis le commencement du monde…

Chronique universelle depuis la création du monde jusqu’à la fin du règne de Charles VII

 


Pour plus d’informations sur les chroniques universelles, l’article de wikipedia est bien fait.

Vous constatez la richesse des enluminures qui illustrent le document, ainsi que les nombreux schémas et arbres généalogiques.

Pour reconstituer le parchemin tel qu’il est mis en ligne sur Gallica, il faut ruser (merci à ma conseillère artistique pour la méthode de travail sur les documents de Gallica).

En effet, télécharger les documents complets en haute définition est généralement payant sur Gallica, cependant il est possible d’obtenir gratuitement des extraits (pages, partie d’image) de bonne qualité. Il m’a donc fallu découper le parchemin en multiples sélections et procéder via Photoshop à l’assemblage des différentes images obtenues par téléchargement.

J’ai eu la flemme de tout reconstituer, je me suis contenté des 6 premiers mètres, c’est pour cela que l’infographie s’interrompt brutalement. Pour consulter le parchemin dans sa totalité, le plus efficace est de le faire sur la liseuse de Gallica.

Mais pour que vous ne soyez pas trop frustrés, je vous propose ci-dessous la fin de la chronique qui décrit les derniers faits connus du 15ème siècle.

Fin de la chronique universelle

À noter que l’usage commercial de ces images est soumis au paiement de droits, qu’elles aient été obtenues par un téléchargement direct ou par un traitement comme celui que j’ai effectué.

Voila, j’espère que vous regarderez vos prochaines infographies avec toute l’admiration due aux moines copistes du moyen-âge, brillants prédécesseurs de nos infographistes actuels.