La Seine en crue à Paris

Paris a subi en ce printemps 2016 une crue comme elle n’en avait pas connue depuis plus de trente ans (la crue de 1982 en fait), mais ce n’est pas encore une réplique de celle de 1910. Cependant, cette crue a ceci d’exceptionnel qu’elle se déroule tard dans l’année, à l’issue d’un mois de mai particulièrement pluvieux.

Comme d’habitude, les Parisiens sont curieux et les bords de Seine sont pris d’assaut par tous ceux qui veulent constater de visu les conséquence de la montée des eaux. J’en étais … Voici quelques images.

IMX_1721 La Seine en crue
Le Batofar amarré au port de la Gare dans le 13ème se retrouve bien seul

IMX_1722 La Seine en crue
Une image bucolique, mais les oliviers n’aiment peut-être pas trop baigner dans l’eau de cette manière.
IMX_1827 La Seine en crue
La voie « Mazas », à gauche au pied de l’Institut médico-légal, est devenue une piscine. Mieux vaut prendre le métro pour se déplacer …
IMB_2424 La Seine en crue
Les jardins flottants de la promenade des berges de la Seine flottent toujours, mais les pieux qui les retiennent en place ont bien raccourci …
IMX_1806 La Seine en crue
En temps normal, c’est interdit aux piétons car il y a là-dessous une voie rapide …
IMB_2423 La Seine en crue
La « Boudeuse » ne s’attendait pas à ça !
IMB_2429 La Seine en crue
Le Parc André Citroën est envahi en partie

La comparaison avec la situation normale permet de se rendre compte de l’importance du phénomène et des dégâts qu’il va sans doute causer.

Le Pont Sully au bout de l’Île de la Cité

Le Port de la gare dans le 13 ème au pied de la Grande Bibilothèque : les commerçants venaient tout juste de remonter leurs buvettes pour la période estivale. Gros dégâts en perspective pour eux.

Vue depuis le Pont du Carrousel

Au pied de la Passerelle des Arts

Le 3 avril dernier, je photographiais les coureurs du Marathon de Paris sur les quais rive droite. Cherchez la différence : ah oui ! les arbres n’avaient pas de feuilles …

Toute l’économie du tourisme et des loisirs qui tourne autour de la Seine va certainement beaucoup souffrir cette année : la navigation est interdite depuis plusieurs jours (pas de bateaux mouches), les bistrots et restos temporaires sont tous impraticables. Mais ce sont aussi les entreprises de matériaux de construction qui sont au chômage. Le retour à la normale risque d’être un peu long.

Plus de photos sur ma galerie.

L’émission d’Arte Le dessous des cartes sur le sujet :